NETANYAHU ACCUEILLI À BRAS OUVERT PAR MACRON

Le président français accueille aujourd’hui le premier ministre d’extrême-droite et criminel de guerre Benjamin Netanyahu, dans un contexte où l’année 2022 a été la plus meurtrière depuis 2004 pour le peuple palestinien et où le gouvernement israélien tend vers une fascisation des institutions, à l’instar du ministre de la sécurité nationale Ben Gvir, aux velléités ouvertement pogromistes.
Une visite sous le signe d’une surenchère belliqueuse réciproque sous fond de guerre en Ukraine d’un côté, de recherche de partenariats contre l’Iran du côté de l’État israélien et de regain de tension dans les colonies de Jérusalem-Est, Cisjordanie et Gaza.
Benjamin Netanyahu cherche avant tout des alliés en Occident et dans le Golfe contre l’Iran alors que Washington et Paris optent pour le moment pour des solutions diplomatiques.
Le premier ministre se dit prêt à aider militairement l’Ukraine si l’Occident se positionne ouvertement contre l’Iran.
Jusqu’à présent Israël ne s’est pas vraiment positionné entre les deux belligérants du conflit ukrainien, bénéficiant de relations stratégiques et économiques importantes avec les deux pays.
Nul doute que les questions de l’Apartheid et de l’occupation illégale seront minimisées, voire totalement ignorées, qu’au mieux l’occupant sera mis au même niveau que le peuple colonisé et qu’Emmanuel Macron appellera à la « retenue ».
Peut être aussi, aurons-nous droit une nouvelle fois à des déclarations scandaleuses assimilant l’antisionisme à l’antisémitisme, dans le but de le pénaliser juridiquement.
Nous rappelons par ailleurs que le président français est pourtant très mal placé pour donner des leçons sur ce sujet.
Lui qui a cité des penseurs antisémites tels que Maurras ou Evola, réhabilité Pétain en tant que héros de guerre et couvre actuellement un ministre de l’intérieur ouvertement antisémite.
Habitués à cirer des pompes des chefs d’états d’extrême-droite de Trump à Modi en passant par Bolsonaro, Emmanuel Macron et la diplomatie française dévoilent une nouvelle fois une stratégie mortifère approuvant un état de guerre permanent.
En plus du président, le criminel de guerre Benjamin Netanyahu rencontre aujourd’hui le MEDEF pour évoquer une coopération économique en lien notamment avec le domaine militaire.
Peut être une image de 2 personnes et texte qui dit ’Visite de Netanyahu à Paris l'apartheid salué par l'Elysée’
Toutes les réactions :

113

57 commentaires
82 partages
J’aime

 

Commenter
Partager

57 commentaires

Plus pertinents

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire