Acrimed-Infolettre] Palestine : naufrage et asphyxie du débat public

Chères lectrices, chers lecteurs,

Depuis le lancement de notre appel à dons le 17 novembre, nous avons récolté près de 35 000 €, soit 60% de l’objectif. Merci à toutes celles et tous ceux qui ont contribué ! Il reste neuf jours pour nous aider à boucler notre budget. Pour cela, rendez-vous sur notre boutique en ligne. Rappelons que les dons et cotisations ouvrent droit à réduction d’impôt.

Vous trouverez ci-dessous un bref récapitulatif des dernières publications sur le site d’Acrimed. Et comme toujours : en accès libre et gratuit. N’hésitez pas à partager ce courriel.

Bonne lecture, et bonnes fêtes !


D’Israël à Gaza : à la Une du Parisien, la caricature du double standard (21/12)

Dans notre tout premier article critique du traitement médiatique de la guerre au Proche-Orient, Le Parisien avait une place de choix : déséquilibre et double standard de la couverture éditoriale, engagement à géométrie variable du directeur des rédactions, représentation désincarnée de Gaza. Deux mois plus tard, focus sur les Unes du Parisien : le bilan est plus accablant encore.

Palestine : naufrage et asphyxie du débat public (20/12)

Retour sur deux mois d’un traitement médiatique indigne.

« Polémique de Villepin » : la fabrique médiatique de « l’antisémitisme d’ambiance » (18/12)

Depuis deux mois, toute dénonciation de la guerre menée par Israël à Gaza expose son auteur à l’accusation d’antisémitisme, ainsi que La France Insoumise, et particulièrement Jean-Luc Mélenchon en ont fait les frais. Dominique de Villepin, qui est sans doute le seul responsable ou ex-responsable gouvernemental français à critiquer la stratégie israélienne de guerre totale, s’est à son tour retrouvé sur le banc des accusés pour avoir critiqué les médias et les industries culturelles. Retour sur un procès – en partie – truqué.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire