Eramet : l’entreprise française qui détruit l’habitat des peuples nomades en Indonésie.

Eramet : l’entreprise française qui détruit l’habitat des peuples nomades en Indonésie.
Fin octobre était publiée sur les réseaux sociaux une vidéo dans laquelle nous pouvions voir deux individus appartenant au peuple des Hongana Manyawa faire face à un bulldozer sur l’île indonésienne d’Halmahera.
Appartenant à un groupe dit « non-contacté », autrement dit qui vit sans entretenir de contact avec le monde extérieur, ils sont les victimes de l’extractivisme qui fait tourner les entreprises françaises.
En effet, si l’île abrite de nombreuses espèces endémiques et plusieurs peuples nomades, on y trouve également de vastes gisements miniers qui suscitent l’intérêt du capitalisme.
Parmi ces prédateurs on trouve notamment l’entreprise française Eramet, qui y exploite un important gisement de nickel, et procédant au préalable au déboisement de vastes zones de forêts primaires, qui constituent pourtant l’habitat des peuples en question (sans parler des autres espèces qui y vivent).
Sans surprise, plusieurs ONG locales affirment que l’exploitation minière qui se déroule dans la région a des conséquences dramatiques pour les peuples nomades de la zone, qui voient leur habitat être grignoté petit à petit, et qui malgré ce que prétendent les entreprises, n’ont jamais donné leur accord pour que leurs terres soient exploitées. (source France 24)
Et il ne s’agit pas là d’un fait isolé. Eramet exploite des gisements miniers dans plusieurs endroits du globe, comme au Gabon ou en Argentine, entrainant partout la destruction des écosystèmes locaux, de la pollution à long terme, et sans doute au passage en exploitant les populations locales pour un salaire de misère.
Enfin, comble de l’hypocrisie, le nickel extrait par Eramet semble avoir pour principale finalité de servir de composant à la production de batteries pour voitures électriques.
En d’autres termes, notre président nous fait de biens beaux discours sur la soi-disant transition écologique, le passage à l’électrique et compagnie, alors qu’il ne fait que déplacer le problème.
La France et le monde occidental de manière générale se posent en donneur de leçon sur le dérèglement climatique, alors qu’ils en sont les premiers responsables. Ce sont eux qui empoisonnent le monde, détruisent des écosystèmes, et qui alimentent leur pseudo-transition en ravageant des habitats entiers dans le Sud global.
Le modèle économique d’Eramet, et à ses côtés celui de toute une part de l’industrie française et du capitalisme mondialisé, repose sur la destruction du vivant et sur l’exploitation des populations et des habitats du Sud global. Et des milliers de discours hypocrites n’y changeront rien.
Peut être une image de texte qui dit ’ERAMET L'ENTREPRISE FRANÇAISE QUI DÉTRUIT L'HABITAT DES PEUPLES NOMADES EN INDONÉSIE’
Toutes les réactions :

60

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire