Lundimatin #409 | 25 décembre

Lundimatin #409 | 25 décembre

lundimatin <ecrire@lundi.am>
Voir en ligne
#409 | 25 décembre
Jeter le Gégé avec l’eau du bain
Louise Chennevière

Je dois bien avouer que je n’ai jamais idolâtré Depardieu. Les Valseuses je n’ai jamais voulu le voir, j’ai toujours senti qu’il y avait là quelque chose d’intenable pour moi. Un jour à table alors que la discussion tombe sur le film quelqu’un lâche, oui mais elle kiffait ça en vrai se faire violer. Cette phrase me précipite dans une crise d’angoisse dont je mets plusieurs heures à sortir. Aujourd’hui je regrette de m’être infligée ce silence à moi-même, comme tant de fois, je me dis que j’aurais dû lui expliquer comment ça fait de kiffer se faire violer, les sentiments qui s’emparent de vous et vous détruisent, la honte dont on ne se débarrassera plus, et comme ces choses-là vous poursuivent.

T̶h̶a̶n̶o̶s̶ ̶w̶a̶s̶ ̶r̶i̶g̶h̶t̶
L’hypothèse écofasciste avec Pierre Madelin

En ce qui concerne l’écologie, il y a deux camps : les pruneaux et les pastèques. Les écologistes radicaux sont les pastèques : verts dehors, rouges dedans, émaillés de pépins noirs – bon pour la soif, désaltérant. Les écofascistes sont les pruneaux : bleus dehors, tout fripés, vert-brun dedans – mauvais pour l’hydratation, laxatifs. Si la conscience pastèque est en passe de s’hégémoniser ; elle rencontre l’obstacle de la conscience des pruneaux.

Soutenez lundimatin !
Appel à dons #1

Pour soutenir lundimatin, le seul média intégralement dépendant, c’est maintenant ! Un somptueux calendrier 2024 réalisé avec l’aide de 14 artistes de renom [1] offert à nos 300 premiers et généreux donateurs !

Noël en apostasie
« Pourquoi cela ne continuerait-il pas, en s’aggravant ? »

Honni soit qui manigance
Coluche

La macronie a trouvé le moyen parfait de « faire barrage » au parti de la xénophobie décomplexée : adopter son idéologie et ses méthodes. Cet apparent reniement de la posture par laquelle elle est parvenue au pouvoir ne surprendra que les grands naïfs qui ne savent pas que les promesses des politicards n’engagent que ceux qui y croient.

L’aube ?
Ghassan Salhab

Ce texte de Ghassan Salhab fait suite à un appel téléphonique avec un ami palestinien vivant en Cisjordanie. Ce dernier venait de lire la traduction en arabe de Le temps de vivre et le temps de mourir, publié dans nos pages la semaine dernière.

Quand vainc l’antiterrorisme
Compte-rendu du verdict de l’affaire dite du 8 décembre

Après un mois de procès et deux mois de délibéré, on espérait pouvoir clore cet énième épisode de l’antiterrorisme français en mal de menace intérieure d’ultra-gauche-anarcho-autonome. Raté. Ce qui s’est ouvert à l’issue de ce verdict, c’est un précédent judiciaire et juridique aussi grave qu’inquiétant pour le tissu politique contestataire dans les prochaines années. Retour sur cette mauvaise pièce de théâtre en trois actes.

Des fondements totalitaires de la préférence nationale
Mustapha Saha

Paris. Mardi, 19 décembre 2023. Journée marquée d’une pierre noire. Le parlement vote une loi tyrannique sur l’immigration grâce aux voix lepénistes. La France bascule dans la préférence nationale, principe xénophobe, pilier de l’idéologie fasciste. La gouvernance technocratique franchit la ligne rouge du totalitarisme.

L’intelligence artificielle, ou la fin de la technique
L’IA peut-elle comprendre Jacques Ellul ?
Gabriel AzaïsDepuis l’apparition publique de ChatGPT, tout le monde ne parle plus que d’Intelligence Artificielle (IA). Les professeurs seront-ils capables de déceler la triche ? Les journalistes vont-ils encore moins servir à quelque chose ? La classe créative va-t-elle se retrouver chez France Travail comme tout le monde ? Dans ce (long) texte, Gabriel Azaïs essaie d’appréhender les fondements de l’émergence de cette nouvelle technologie en la passant au tamis de l’un des plus célèbre philosophe et penser de la technique : Jacques Ellul.
No future for you
R.I.P. bibliothèque Beaubourg (1977-2024)

Un spectre hante Beaubourg, et sa Bibliothèque publique (Bpi) : « 1977 ».

1977, c’est l’année de l’ouverture du Centre-Pompidou, du punk et d’Emmanuel Macron. Presque cinquante années plus tard, à la faveur de travaux de rénovation de la « raffinerie » Beaubourg, les formes de vies qui s’engouffrent génération après génération dans son emblématique et populaire bibliothèque, profitant de son libre-accès, de son anonymat, de son encyclopédisme, sont menacées.

Une carte de Noël
Comment sortir « par le haut » de la guerre éternelle Israélo-Palestinienne ?

En repensant à « grands frais » l’échec de l’Internationale en 1914.
En portant la guerre civile en Israël ET, « en même temps », en Palestine.
Le gouvernement israélien ne « représente » pas plus « Israël » ou « LES Israéliens » (des unités imaginaires) que le Hamas n’est « représentatif » de « LA Palestine » ou « des palestiniens » (autres unités imaginaires).

L’actualité présidentielle de Zantrop
« Emmanuel il est châtain blond, avec des reflets roux à la limite, mais pas brun ! »

Nos lectrices et lecteurs les plus attentifs, se souviennent certainement du fabuleux portrait de Noel Le Graet dont nous avait gratifié (Zantrop}. Cette semaine, il revient sur cette belle fin d’année présidentielle.

Il est une terre que même la pluie ignore…
… Palestine

Il est une terre
au bord d’une mer calme
où les femmes et les enfants promènent
leurs corps de noyés
emportés au large de la ville
par un tsunami de bombes qui propulsent dans le ciel
et à l’horizon des rues
immeubles et écoles, églises et hôpitaux en dessinant
d’immenses vagues grises aux reflets d’écume sang et or
mixant la terre au feu et la chair au béton

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire