Sans grande surprise, la FNSEA rentre désormais à la maison.

Sans grande surprise, la FNSEA a obtenu ce qu’elle voulait du gouvernement et rentre désormais à la maison. Les annonces d’aujourd’hui feront le plus grand plaisir aux gros exploitants, qui pourront utiliser toujours plus de phyto, au détriment de l’environnement, de notre santé, et de celle des ouvriers qui bossent sur leurs exploitations.
Pendant ce temps, aucune ébauche de solution concrète n’a été apportée aux difficultés qu’éprouve le reste du secteur agricole. Comme si quelques contrôles en plus allaient subitement faire plier la grande distrib et les leaders de l’agro-industrie qui s’en mettent plein les fouilles.
Loin des caricatures que certains se plaisent à dresser de ce mouvement. Il y a chez les personnes mobilisées nombre de travailleur·euses du monde agricole qui ne demandent qu’à vivre dignement de leur métier.
Nombreux sont ceux qui ne demandent qu’à être accompagnés dans la sortie d’un modèle qu’ils savent nuisible, pour eux comme pour l’environnement.
Pourtant, l’Etat et les syndicats majoritaire n’en ont que faire. Le profit avant la santé et l’environnement !
Pourtant, des revendications simples et concrètes dont l’impact se serait rapidement fait sentir, il y en a. Et nous devons continuer de les défendre.
De même que nous devons militer pour la mise en place d’une transition sur le long terme, avec pour ambition l’adoption d’un modèle agricole viable. Viable pour l’environnement, viable pour les consommateurs, et viable pour les exploitants.
Nombreux sont ceux qui souhaitent voir se mouvement se poursuivre, qu’il s’agisse de la Confédération Paysanne, de travailleurs non-syndiqués, ou même d’exploitants ayant leur carte à la FNSEA, qui ne peuvent se satisfaire de telles mesures. Soyons à leurs côtés.
On emmerde le narratif du gouvernement et des connards de bureaucrates de la FNSEA, qui se plaisent à opposer agriculture et écologie. Un autre modèle est non seulement possible, mais surtout nécessaire. Et c’est à nous de le défendre.
Mais nous n’irons nulle part si nous ne parlons pas au secteur de l’agriculture conventionnelle. Cette transition vers un modèle plus viable doit se faire en concertation avec les acteurs du monde agricole, sans quoi nous n’irons nulle part.
Et ne nous y trompons pas, les vrais responsables sont l’Etat, qui refuse de prendre ses responsabilité, et les bureaucrates de la FNSEA et compagnie qui exploitent la misère des gens pour satisfaire leurs intérêts.
Peut être une image de texte qui dit ’1/6 Sans grande surprise, la FNSEA a obtenu ce qu'elle voulait du gouvernement et rentre désormais à la maison. Les annonces d'aujourd'hui feront le plus grand plaisir aux gros exploitants, qui pourront utiliser toujours plus de phyto, au détriment de l'environnement, de notre santé, et de celle des ouvriers qui bossent sur leurs exploitations. CND’
Peut être une image de texte qui dit ’4/6 Pourtant, des revendications simples et concrètes dont l'impact se serait rapidement fait sentir, il y en a. Et nous devons continuer de les défendre. De même que nous devons militer pour la mise en place d'une transition sur le long terme, avec pour ambition l'adoption d'un modèle agricole viable. Viable pour l'environnement, viable pour les consommateurs, et viable pour les exploitants. CND’
Peut être une image de texte qui dit ’3/6 Loin des caricatures que certains se plaisent à dresser de ce mouvement. Iy a chez les personnes mobilisées nombre de travailleur.euses du monde agricole qui ne demandent qu'à vivre dignement de leur métier. Nombreux sont ceux qui ne demandent qu'à être accompagnés dans la sortie d'un modèle qu'ils savent nuisible, pour eux comme pour l'environnement. Pourtant, l'Etat et les syndicats majoritaire n'en ont que faire. Le profit avant la santé et l'environnement! CND’
Peut être une image de texte qui dit ’4/6 Pourtant, des revendications simples et concrètes dont l'impact se serait rapidement fait sentir, il y en a. Et nous devons continuer de les défendre. De même que nous devons militer pour la mise en place d'une transition sur le long terme, avec pour ambition l'adoption d'un modèle agricole viable. Viable pour l'environnement, viable pour les consommateurs, et viable pour les exploitants. CND’
Peut être une image de texte qui dit ’5/6 Nombreux sont ceux qui souhaitent voir se mouvement se poursuivre, qu'il s'agisse de la Confédération Paysanne, de travailleurs non- syndiqués, ou même d'exploitants ayant leur carte à la FNSEA, qui ne peuvent se satisfaire de telles mesures. Soyons à leurs côtés. On emmerde le narratif du gouvernement et des connards de bureaucrates de la FNSEA, qui se plaisent à opposer agriculture et écologie. Un autre modèle est non seulement possible, mais surtout nécessaire. Et c'est à nous de le défendre. CND’
Peut être une image de texte qui dit ’6/6 Mais nous n'irons nulle part si nous ne parlons pas au secteur de l'agriculture conventionnelle. Cette transition vers un modèle plus viable doit se faire en concertation avec les acteurs du monde agricole, sans quoi nous n'irons nulle part. Et ne nous y trompons pas, les vrais responsables sont l'Etat, qui refuse de prendre ses responsabilité, et les bureaucrates de la FNSEA et compagnie qui exploitent la misère des gens pour satisfaire leurs intérêts. CND’
Peut être une image de 1 personne et texte qui dit ’ACCORD ATTAL / FNSEA LES AGRICULTEURS TOUJOURS AUSSI PAU VRES MAIS AVEC PLUS DE PESTICIDES MERCI LA FNSEA!’
Toutes les réactions :

134

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire