Le nouveau rapport d’Oxfam France met en lumière des “écarts de rémunération abyssaux” et les revenus “astronomiques” des PDG du CAC 40.

AJ+ français 

3 h 
Présenté ce mardi, le nouveau rapport d’Oxfam France met en lumière des “écarts de rémunération abyssaux” et les revenus “astronomiques” des PDG du CAC 40.
La palme revient à Daniel Julien, du groupe Teleperformance, qui a gagné 1453 fois plus que le salaire moyen de son entreprise en 2022. Le podium est complété par Alexandre Bompard, de Carrefour, et Carlos Tavares, de Stellantis. Ce dernier a été payé 36,5 millions d’euros en 2023.
“Entre 2019 et 2022, la rémunération moyenne des PDG du CAC 40 a augmenté de 27% alors que le salaire moyen au sein de leurs entreprises n’a augmenté que de 9%“, souligne Oxfam France.
D’après l’ONG, la majorité de la rémunération des patrons du CAC 40 est basée sur des critères financiers, notamment pour satisfaire l’intérêt actionnarial. Cela pourrait expliquer les écarts salariaux qui ne font qu’augmenter depuis 2019.
Peut être une image de 3 personnes et texte qui dit ’+ Les grands patrons gagnent en moyenne 130 fois plus que leurs salarié.es. SOURCE: OXFAM FRANCE’

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire