PETITS ENTREPRENEURS OU GRANDES ENTREPRISES : À QUI PROFITE LES PROMESSES DE BRUNO LE MAIRE ?

 

8 avr. 2024

SOUTENEZ-NOUS À PARTIR DE 5 EUROS / MOIS !

Le Média c’est 25 travailleurs qui produisent 2 directs par jour mais nous voulons nous développer encore plus ! Et pour ça, rien de mieux que l’abonnement ! 👉 http://lmdtv.fr/souteneznousabonnement Bruno Le Maire veut simplifier la vie des entreprises. Le Ministre de l’Économie s’est rendu au salon “Go entrepreneurs” pour rassurer les entrepreneurs et leur déclarer son amour, avec un État “à leur service”. Le Ministre a annoncé son futur projet de loi “simplification”. Le Ministre veut faciliter les capacités de financement en remettant une couche sur “nous n’augmenterons pas les impôts” et en demandant aux banques plus d’ouverture, ou encore avec une union des marchés de capitaux en Europe pour pouvoir emprunter partout en Europe et ne pas filer aux Etats-Unis. Un mot donc : la simplification. Bruno Le Maire a déclaré les normes comme ennemies de l’entreprenariat, et mettra en place un “test TPE-PME”. En somme, aucune règle ne passera sans la validation des TPE et PME. Enfin, le locataire de Bercy a annoncé une grosse simplification du code du commerce, qui va passer de 7000 à 1000 articles. Lisa Lap et Thomas Porcher expliquent que les aides aux entreprises sont finalement très bénéfiques pour les grandes entreprises avec des résultats déjà bénéficiaires et records. Lisa Lap et Andreï Manivit sont allés poser la question à Bruno Le Maire, qui définit les PME comme sa priorité. Un discours de façade, selon Thomas Porcher. Le déficit, la dette, les économies… Des sujets au cœur du pays depuis plusieurs mois. Les députés LR utiliseront leur « droit de tirage » pour créer une commission d’enquête sur « les raisons de la très forte aggravation de la dette sous la présidence d’Emmanuel Macron et ses conséquences pour le pouvoir d’achat des Français ». Les LR fustigent l’impact des dernières décisions sur les retraites et la santé. Thomas Porcher explique que le débat de la dette est pris à l’envers et qu’elle est bien trop souvent confondue avec le déficit. “Il n’y pas pas de problème avec la dette (…) ces politiques, que veulent la droite, nous mènent droit dans le mur”, dépeint l’économiste. Lisa Lap et Thomas Porcher décryptent tout cela, c’est l’Instant Porcher !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire