UN FRONT PLUS SALUTAIRE QUE POPULAIRE

Comme lors des dernières présidentielles, CND n’a pas vocation à inciter qui que ce soit à voter ou non, et encore moins à dire pour qui. Et comme lors des dernières présidentielles, au sein même du collectif, différentes stratégies et visions se côtoient et se respectent.
Mais certaines choses nous paraissent tout de même assez claires, et importantes à rappeler :
Nous pensons évidemment qu’une victoire de la toute récente « coalition de gauche » serait moins pire qu’une victoire du RN ou de la Macronie.
Mais la création d’un front populaire dans lequel le PS est totalement associé, tout comme le PCF, représente une énorme défaite politique à moyen et long terme. Quand bien même il pourrait s’avérer stratégiquement intéressant sur le court terme.
Dire cela n’est en rien tirer sur son propre camp ou faire le jeu du fascisme.
Nous pensons sincèrement, et tristement, qu’il n’y a aucun horizon réellement enviable à voir des partis comme le PS regagner en force pour plusieurs années/décennies. Et c’est évidemment ce qu’il va se passer. Qu’importe l’issue des législatives d’ailleurs. Quasi mort il y a quelques années, le PS va renaître de ses sombres cendres, que le front de gauche gouverne dans un mois ou qu’il soit battu au profit du fascisme et de la bourgeoisie. Si le Front populaire version 2024 venait à gouverner, nous ne doutons pas qu’ils nous feraient manger des cailloux et ne contiendraient que difficilement la vague raciste (qui dépasse largement les urnes)
Finalement, il n’y a pas vraiment de logique intellectuelle à reprocher au RN d’être raciste ou à des partis bourgeois d’être libéraux (et racistes). En revanche, on se doit de dénoncer des partis qui se disent (et s’appellent) socialistes ou communistes et qui ont mené jusqu’à récemment des politiques libérales et racistes, et continuent à souffler sur ces braises.
Car la responsabilité de ces partis est immense dans le délaissement de toute une partie de la population française dans les mouvements anticapitalistes et révolutionnaires.
Une occasion historique a été ratée il y a quelques années de tuer le PS pour faire revivre de vraies valeurs socialistes. Il n’y aura pas de nouvelles occasions avant de longues années. Tâchons dans cet intervalle de continuer la lutte bien au-delà des séquences électorales, qui ne sont qu’une portion congrue, biaisée et tronquée, de notre vivre ensemble.
Peut être une image de 2 personnes et texte qui dit ’UN FRONT PLUS SALUTAIRE QUE POPULAIRE np’

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire