Coronavirus : ce qu’il faut retenir de la journée du 31 août

Un peu plus de 3.000 nouveaux cas d’infection par le coronavirus ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures en France, un chiffre inférieur à ceux des jours précédents. Au niveau mondial, la pandémie se poursuit, avec notamment le cap des six millions de contaminations franchi aux Etats-Unis.

La France a enregistré 3.082 nouveaux cas de contaminations au cours des dernières 24 heures, contre 5.413 dimanche. (JP PARIENTE/SIPA)
Par Les Echos
Publié le 31 août 2020 à 6:35Mis à jour le 31 août 2020 à 22:57

Rentrée masquée dans toute la France ce lundi, alors que les 870.900 enseignants de l’Education nationale ont repris le chemin de l’école en attendant leurs élèves, mardi. Port du masque, distanciation physique, consignes en cas de symptômes de Covid-19 : les protocoles sanitaires se précisent, en établissement comme en entreprise.

L’épidémie de coronavirus, elle, continue de se propager. Un peu plus de 3.000 nouveaux cas d’infection par le coronavirus ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures en France, a annoncé lundi Santé publique France (SPF).

Au niveau mondial, la pandémie affiche un bilan officiel de plus de 25 millions de personnes contaminées, un chiffre certainement sous-estimé de plusieurs ordres de grandeur. C’est l’Inde qui enregistre désormais le plus de nouveaux cas par jour, devançant les Etats-Unis, qui ont franchi le cap des 6 millions de cas de contamination au total.

Les principales informations à retenir :

> La France a enregistré 3.082 nouveaux cas de contaminations

> Les Etats-Unis approchent du cap des 6 millions de contaminations

> L’Inde a enregistré plus de 78.000 nouvelles infections en 24 heures pour la deuxième journée consécutive

>>> Les événements de ce lundi 31 août :

Alger assouplit le confinement après une baisse des contaminations

L’Algérie a décidé d’assouplir les mesures de confinement adoptées pour empêcher la propagation du nouveau coronavirus, réduisant le nombre des préfectures soumises à un couvre-feu et rouvrant crèches, librairies et musées, après une baisse des contaminations.

> L’OMS appelle les gouvernements à dialoguer avec les anti-masques

Le chef de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé les gouvernements à dialoguer avec les manifestants anti-masques. « Nous devrions écouter ce que les gens demandent, ce que les gens disent. Nous devrions engager un dialogue honnête », a déclaré aux médias Tedros Adhanom Ghebreyesus, interrogé sur les manifestations anti-masques qui se sont produites la semaine dernière en Allemagne et ailleurs.

« Mais en même temps, je voudrais dire à ceux qui ont manifesté la semaine dernière que le virus est réel. Il est dangereux. Il circule rapidement et il tue, et nous devons tout faire pour nous protéger et protéger les autres », a-t-il ajouté.

> Masque en entreprise : une petite porte ouverte au dialogue social

Le patronat critique le protocole « compliqué » proposé par le gouvernement. Il reconnaît toutefois qu’une place est laissée à la négociation avec les partenaires sociaux, mais la CPME s’inquiète du risque pénal qui pourrait découler de différences d’interprétations.

> Préoccupations dans les lycées avant la rentrée

Les enseignants du lycée Rodin, à Paris, ont fait leur rentrée, ce lundi, comme 870.000 autres en France. Organisation des cours, récréations, cantine : la logistique sanitaire interroge plus que les questions pédagogiques. Reportage.

> Masque obligatoire dans les 71 communes de la métropole de Rouen dès mercredi

Le port du masque sera obligatoire à partir de mercredi matin dans la métropole de Rouen, qui regroupe 71 communes et un demi-million d’habitants, a annoncé lundi la préfecture de Seine-Maritime.

« Au cours de la semaine passée, une forte accélération de la circulation du virus de la Covid-19 a été constatée dans le département de la Seine-Maritime, et en particulier sur l’agglomération rouennaise », indique la préfecture dans un communiqué. Sur le territoire de la métropole de Rouen, les autorités ont dénombré la semaine dernière 61,1 cas pour 100.000 habitants, « au-delà du seuil d’alerte de 50 fixé au plan national » et un taux de positivité de 5,70 %, un chiffre supérieur à la moyenne française.

> Plus de 3.000 nouvelles contaminations en France

La France a enregistré 3.082 nouveaux cas de contaminations au cours des dernières 24 heures, contre 5.413 dimanche. Au total, 30.635 décès ont été recensés depuis le début de la pandémie, soit 29 de plus que dimanche.

Dans les hôpitaux, 4.582 personnes sont hospitalisées, contre 4.535 dimanche. Le nombre de cas grave en réanimation est également en hausse, avec 409 cas graves, contre 402 dimanche.

> Le nombre de cas en baisse en Italie

L’Italie a fait état lundi de 996 nouveaux cas de contamination au coronavirus, en baisse par rapport aux 1.365 cas recensés la veille, d’après le bilan quotidien fourni par le ministère de la Santé. Les autorités ont signalé six décès supplémentaires au cours des dernières 24 heures, portant le nombre total des morts depuis le début de l’épidémie à 35.483.

> L’Espagne recense 23.000 nouvelles contaminations depuis vendredi

L’Espagne a recensé plus de 23.000 nouveaux cas de contamination au coronavirus depuis vendredi, a annoncé lundi le responsable des urgences sanitaires du ministère espagnol de la Santé, Fernando Simon, suggérant que le taux d’infection avait légèrement diminué par rapport au pic atteint la semaine précédente.

Le ministère de la Santé a fait état de 2.489 nouveaux cas diagnostiqués au cours des dernières 24 heures, portant le bilan total des infections à 462.858. Cinq personnes sont décédées au cours de la dernière journée, portant le nombre total de morts à 29.094.

> Le Royaume-Uni signale 1.406 nouveaux cas de contaminations

Le Royaume-Uni a fait état lundi de 1.406 nouveaux cas de contaminations au coronavirus, en baisse par rapport aux 1.715 cas enregistrés la veille. Les autorités britanniques ont enregistré deux décès supplémentaires liés à l’épidémie, portant le bilan total des morts à 41.501.

> En Allemagne, l’extrême droite tente de profiter des polémiques sur le coronavirus

La classe politique a condamné vivement l’assaut samedi par des manifestants d’extrême droite du bâtiment du Reichstag abritant le Parlement allemand. Cinq ans après l’ouverture des frontières à une vague inédite de réfugiés, l’événement illustre la frustration profonde d’une frange de la population allemande.

> Retour au travail pour certains travailleurs vulnérables

Il faut « vivre avec le virus », comme le répète le gouvernement. Et donc retourner au travail malgré la poursuite de l’épidémie. Cela vaut aussi pour les travailleurs cardiaques, diabétiques ou bien hypertendus, et pour les personnes cohabitant avec eux.

Les ministres du Travail et de la Santé, Elisabeth Borne et Olivier Véran, ont annoncé ce lundi dans un communiqué la reprise du travail dès mardi pour ces actifs « vulnérables » et leurs compagnons qui bénéficiaient jusqu’à présent d’une dispense, au titre de l’activité partielle ou d’un arrêt de travail.

> Lyon généralise à son tour le port du masque

Le port du masque sera obligatoire à compter de mardi, pour les plus de 11 ans, sur tout le territoire de Lyon et Villeurbanne, où la mesure n’était jusqu’ici que partielle, a annoncé le préfet du Rhône. « Une tolérance sera accordée aux cyclistes et aux joggeurs durant leur activité sportive », a-t-il précisé lors d’une conférence de presse.

C’est aussi le cas à Paris et dans l’Hérault par exemple. Dans les autres villes de la métropole de Lyon et du département, le port du masque devient également obligatoire, pour les plus de 11 ans, dans un périmètre de 50 mètres aux abords des écoles maternelles et primaires, des collèges, lycées et établissements d’enseignement supérieur, ainsi que des entrées et sorties des gares ferroviaires, stations de métro, arrêts de tramway et de bus.

> Le coronavirus pourrait compromettre des avancées médicales majeures

Les services de santé de neuf pays au monde sur dix ont été perturbés par la pandémie de coronavirus, avec le risque de compromettre des avancées médicales majeures réalisées ces dernières décennies, souligne une enquête de l’Organisation mondiale de la santé. Parmi les services les plus touchés figurent les vaccinations de routine (70 %), le planning familial (68 %) et le diagnostic et le traitement du cancer (55 %), tandis que les services d’urgence ont été perturbés dans près d’un quart des pays ayant répondu.

> L’UE adhère au dispositif d’accès au vaccin de l’OMS

La Commission européenne a annoncé sa participation au dispositif mis en place par l’Organisation mondiale de la santé pour faciliter l’accès des pays pauvres au vaccin contre le coronavirus, en contribuant à hauteur de 400 millions d’euros sous forme de garanties. Le 18 août, l’OMS avait envoyé une lettre à ses 194 pays membres, les enjoignant à adhérer d’ici au 31 août à son dispositif.

Son objectif est d’inciter les laboratoires à fabriquer des quantités suffisantes de vaccins et d’assurer leur disponibilité pour les pays en développement. L’UE poursuit également ses discussions avec d’autres laboratoires en vue d’accords similaires, notamment avec le tandem franco-britannique Sanofi-GSK, l’américain Johnson & Johnson, l’Allemand CureVac, et l’américain Moderna, se réservant à chaque fois des centaines de millions de doses de vaccins potentiels.

> La pandémie provoque un recul historique du PIB en Inde

Le Produit intérieur brut de l’Inde a subi un recul historique en avril juin, un trimestre marqué par deux mois d’un brutal confinement national pour lutter contre la pandémie de coronavirus. D’après les chiffres officiels publiés lundi, le PIB de la troisième économie d’Asie a décroché de 23,9 % en glissement annuel au premier trimestre de l’année budgétaire indienne (qui va du 1er avril 2020 au 31 mars 2021). Au précédent trimestre, la croissance n’était déjà que 3,1 % sur un an, ce qui constituait sa plus faible progression depuis 20 ans.

Ce décrochage est même supérieur à la prévision d’une chute de 19,2 % sur laquelle tablait un panel de 15 économistes interrogés par l’agence Bloomberg. Jamais l’économie indienne n’avait enregistré une telle régression depuis le début de la publication des chiffres de croissance trimestrielle en 1996, selon la presse locale.

> Blanquer : « il ne manquera pas d’enseignants » demain

A J-1 d’une rentrée des classes inédite, Jean-Michel Blanquer a assuré en Mayenne que « normalement, il ne manquera pas d’enseignants dans les classes ». « C’est une rentrée qui est bien préparée », a affirmé le ministre de l’Education nationale qui se dit serein quant aux moyens mis en place pour remplacer les « quelques professeurs absents, parce qu’ils ont été définis comme vulnérables par leur médecin ».

Alors que les 870.900 enseignants du premier et du second degré reprennent, ce lundi, le chemin des établissements scolaires, une étude concernant leur satisfaction au travail n’atteint que 30 %. Face à cette situation, Jean-Michel Blanquer a affirmé qu’il prévoyait « un Grenelle des professeurs » pour « améliorer le bien-être au travail », et une loi de programmation pluriannuelle pour les revalorisations.

> Douche froide pour les réservations touristiques en Espagne en juillet

Les réservations de logements touristiques espagnols hors hôtellerie ont chuté de 49,9 % sur un an en juillet, malgré le déconfinement et la réouverture des frontières, selon les données provisoires publiées par l’Institut national de la statistique.

Juillet était le premier mois de retour à la normale en Espagne après l’un des confinements les plus stricts au monde levé totalement le 21 juin, date de la réouverture des frontières sur laquelle la deuxième destination touristique mondiale comptait beaucoup pour relancer l’un des piliers de son économie.

> Masque en entreprise : la CPME demande un délai d’application

La Confédération des petites et moyennes entreprises a réclamé lundi un délai d’application de la règle sur le port du masque dans les entreprises, qui doit entrer en vigueur demain.

La Confédération des PME rappelle avoir demandé aux pouvoirs publics « des dérogations portant sur des points précis », notamment concernant l’utilisation des véhicules utilitaires ou l’obligation du port du masque dans les salles de sport, dans les sites industriels à faible densité ou encore pour les conférenciers.

> Turquie : le PIB a reculé de 9,9 % au 2e trimestre

Le produit intérieur brut de la Turquie a chuté de 9,9 % entre avril et juin, a annoncé Ankara, une contraction inédite de la richesse nationale due à la pandémie de nouveau coronavirus.

Il s’agit des premiers chiffres montrant l’impact de la pandémie de nouveau coronavirus sur la croissance en Turquie. Les mesures de relance économique prises par le gouvernement pendant la pandémie semblent néanmoins avoir quelque peu atténué l’impact de la crise sanitaire, qui a stoppé une partie de l’activité à travers le monde.

> Rentrée incertaine pour les fabricants de fournitures scolaires

Trousses, cahier et stylos sont dans les rayons mais l’incertitude domine chez les industriels qui remplissent les cartables. Difficile de savoir si les familles vont recycler certains produits alors que les budgets sont contraints avec, en plus, le coût des masques.

> Chute record pour le PIB italien au deuxième trimestre

L’Italie a enregistré une chute de 12,8 % de son Produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre par rapport au précédent en raison de la pandémie, a indiqué lundi l’Istat, en aggravant son estimation initiale. Comparé au deuxième trimestre 2019, le plongeon de la troisième économie de la zone euro est encore plus vertigineux, à -17,7 %.

Le 31 juillet, l’Istat avait fait état, dans son estimation préliminaire, d’une chute du PIB de 12,4 % d’un trimestre sur l’autre et de 17,3 % sur un an. Sur les six premiers mois de l’année, la baisse atteint 14,7 %.

> StopCovid attend toujours son public

Trois mois après son lancement officiel, le nombre de téléchargements plafonne à 2,3 millions. Seules 103 notifications ont été envoyées. La CNIL a demandé au gouvernement de justifier de son utilité. Le rebond du virus pourrait toutefois la relancer.

> Une vague de faillites menace la France cet automne

Après cinq mois de répit accordé par les pouvoirs publics, les entreprises qui ne peuvent pas régler leurs factures ont désormais 45 jours pour se déclarer en cessation de paiements auprès du tribunal de commerce. Mécaniquement, les défaillances vont augmenter dans les prochaines semaines.

> En Russie, le bilan des contaminations approche le million

La Russie a signalé lundi 4.993 nouveaux cas de contamination au coronavirus et 83 décès supplémentaires imputés à l’épidémie au cours des dernières 24 heures.

Le quatrième pays le plus touché au monde par le virus en termes d’infections fait désormais état de 995.319 cas de contamination et 17.176 morts au total.

> Nouvelle-Zélande : Auckland sort d’un nouveau confinement

Les écoles d’Auckland ont rouvert leurs portes lundi matin, alors que la plus grande ville de Nouvelle-Zélande émergeait de près de trois semaines de confinement, les autorités affichant leur confiance quant au reflux de la deuxième vague épidémique.

Les habitants de la grande ville de l’Île du Nord pouvaient de nouveau sortir de chez eux, mais les rassemblements de plus de dix personnes, en dehors des écoles, restaient interdits. Le port du masque est par ailleurs obligatoire dans les transports en commun dans tout le pays.

> Une saison touristique contrastée

Le premier bilan de l’été touristique montre de fortes disparités d’un département à l’autre. Si l’été est globalement « sauvé », l’Hexagone a perdu, à ce stade, des milliards d’euros de recettes touristiques sur l’année. Les prochains mois s’annoncent difficiles.

> Les banques chinoises mises à rude épreuve par le Covid-19

Même si la Chine a redémarré son activité depuis plusieurs mois, les conséquences de la pandémie de Covid-19 continuent de se traduire dans les chiffres. Le secteur bancaire n’a pas été épargné, et les grandes banques publiques ont fait état au premier semestre des pires performances depuis au moins dix ans.

Bank of China (BOC), la première banque commerciale du pays pour les échanges de devises, a ainsi publié dimanche un bénéfice net en repli de 13,1 % sur un an au premier semestre, à 100,9 milliards de yuans (12,3 milliards d’euros). Dans le même temps, la délicate situation financière d’une partie des entreprises a pesé sur le remboursement de leurs prêts et fait gonfler ses créances douteuses. Celles-ci représentaient 1,42 % des prêts au premier semestre (contre 1,37 % un an plus tôt).

> Le Covid-19 fait peser une menace sur les finances des spécialistes des transports publics

En cette rentrée inédite, les transports en commun de l’Hexagone se trouvent dans le plus grand brouillard, tant sur l’évolution de la fréquentation que sur leur viabilité financière. Même après le déconfinement, les passagers sont très loin d’être tous retournés dans les métros, tramways et bus, par crainte de la contamination, et personne ne peut prédire avec certitude combien de temps durera cette désaffection, qui devrait encore se faire sentir au début 2021.

En Ile-de-France, la situation est inédite : la RATP et Transilien (SNCF) ont repris depuis fin mai 100 % de leurs services normaux (hors les traditionnels travaux estivaux sur les réseaux), mais ne sont plus payés depuis deux mois par leur autorité organisatrice IDFM (Ile-de-France Mobilités), qui dépend de la Région Ile-de-France. Les opérateurs sont ainsi contraints de piocher dans leur trésorerie. Une situation instable, qui ne peut s’éterniser.

> En Inde, le nombre de contaminations au coronavirus grimpe à 3,6 millions

L’Inde a fait état lundi de 78.512 nouvelles contaminations par le nouveau coronavirus, quasiment autant que son record de la veille. Avec 3,62 millions de cas au total, l’Inde est le troisième pays le plus touché par la pandémie derrière les Etats-Unis et le Brésil mais ses bilans quotidiens sont les plus élevés au monde depuis le 7 août.

L’Inde a enregistré 971 décès supplémentaires, portant son total à 64.469 morts, selon les données du ministère de la Santé.

> Les nouveaux cas au plus bas depuis deux mois en Australie

L’Australie a recensé moins de 100 nouveaux cas de coronavirus lundi, pour la première fois en deux mois, ce qui permet d’espérer un reflux durable de la deuxième vague épidémique qui s’est concentrée dans la région de Melbourne. L’Etat du Victoria, dont Melbourne est la capitale, n’a enregistré que 73 nouveaux cas, alors qu’au plus fort de la crise, plus de 700 nouvelles contaminations apparaissaient fin juillet en 24 heures.

Des restrictions sont imposées depuis plusieurs semaines aux habitants de la ville, y compris un couvre-feu nocturne et la fermeture de tous les commerces non essentiels jusqu’au 13 septembre.

> Les laboratoires tentent de faire face à la hausse du nombre de tests

Les laboratoires d’analyses médicales ont augmenté leurs capacités à réaliser des tests PCR ou sérologiques de dépistage du coronavirus pour répondre à la volonté du gouvernement de « monter à court terme à un million par semaine ». Reste toutefois des points de blocage.

> L’autorisation d’un vaccin accélérée aux Etats-Unis ?

La lourdeur du bilan américain pourrait jouer sur le tempo scientifique : le chef de l’Agence américaine des médicaments (FDA) a annoncé qu’il était possible qu’un futur vaccin contre le Covid-19 soit autorisé aux Etats-Unis selon une procédure d’urgence, avant même la fin des essais cliniques censés confirmer sûreté et efficacité.

« Ce sera une décision fondée sur la science, la médecine, les données. Ce ne sera pas une décision politique », a précisé Stephen Hahn dans une interview publiée dimanche par le « Financial Times », se défendant d’être soumis à la pression du président Donald Trump pour autoriser un vaccin avant l’élection présidentielle du 3 novembre.

> Les Etats-Unis approchent du cap des 6 millions de cas

L’université Johns-Hopkins a fait état de 5.993.668 contaminations aux Etats-Unis depuis le début de la pandémie de Covid-19. Plus de 183.000 décès ont également été enregistrés.

L’Etat de New York, fortement touché au cours de la première vague de l’épidémie en avril, a fait état d’une résurgence de contaminations dans la ville de Buffalo, la deuxième la plus peuplée de l’Etat après New York. Un campus universitaire a également été fermé pour deux semaines à Oneonta.

> Petite enfance : de nouvelles règles pour faciliter l’accueil

Ce sont de nouvelles consignes qui « permettent le retour à la pleine capacité d’accueil, essentielle pour accompagner la reprise économique du pays et faciliter le retour à l’emploi des parents », indique le guide ministériel qui précise le nouveau protocole sanitaire pour la petite enfance.

> Cantine, récréation, sport, musique : les nouvelles règles de la rentrée scolaire sont parues

Que faire si un élève ou un enseignant présente les symptômes du Covid-19 ? Comment organiser la cantine, les cours d’éducation physique ou ceux de musique ? Quelles règles s’appliquent lors des récréations ?

Les 870.900 enseignants de l’Education nationale reprennent, ce lundi, le chemin de leur école ou de leur établissement. Le ministère vient de publier de nouvelles recommandations, applicables aux élèves dès mardi.

> L’Inde a battu un record de contaminations

L’Inde a fait état dimanche d’une hausse record du nombre de contaminations par le coronavirus au cours des dernières 24 heures avec 78.761 nouveaux cas. Il s’agit de la plus forte hausse quotidienne jamais enregistrée depuis le début de l’épidémie dans le monde devant les 77.299 nouvelles contaminations recensées aux Etats-Unis le 16 juillet.

L’Inde a par ailleurs enregistré 948 décès supplémentaires, portant le total à 63.498, selon les données du ministère de la Santé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire