Jérôme Rodrigues : Macron fabrique une génération anti-flics .

Jerome Rodrigues, one of the leading figures of the "yellow vests" (gilets jaunes) movement, give a press conference on January 30, 2019, in Paris, after he was severely injured in the eye during a "yellow vest" anti-government protest. Rodrigues claimed he was hit by a rubber bullet during clashes at the Bastille square on January 26, but the French junior interior minister said there was "no indication" that his facial injuries were caused by a rubber projectile. Rodrigues said he was also hit in the foot by a stun grenade. / AFP / BERTRAND GUAY

AFP

Ajoutée le 7 févr. 2019
Sa barbe et son chapeau l’avaient rendu célèbre parmi les « gilets jaunes », son œil bandé l’a transformé en emblème du combat contre les violences policières. Jérôme Rodrigues a été blessé lors d’une manifestation à Paris le 26 janvier. Dans un entretien à l’AFP, il accuse Emmanuel Macron de pratiquer le « déni de démocratie », de « détruire » des vies par « ivresse du pouvoir » et de « créer une génération d’anti-flics ».

Credit : https://youtu.be/Hq4KhU2t1p8

 

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire