Toute l’info sur le coronavirus

COVID-19 – Alors que la pandémie de coronavirus progresse toujours à travers le monde, suivez sur LCI.fr les dernières informations sur cette crise sanitaire qui met la planète à l’arrêt depuis plusieurs semaines.

ITALIE : 431 MORTS, BILAN LE PLUS BAS EN 3 SEMAINES

Jamais depuis le 19 mars (427 morts), le chiffre des décès quotidien n’était passé sous la barre des 500 morts. Ce total des décès recensés par la protection civile est presqu’un tiers moins lourd que celui annoncé samedi (619).

CAMPAGNE DE DÉPISTAGE DANS LES EHPADS DU HAUT-RHIN

Une campagne de dépistage sanguin du coronavirus sera lancée ce mardi dans les Ehpad du Haut-Rhin qui ont enregistré 402 décès depuis le début de l’épidémie, a annoncé dimanche Brigitte Klinkert, présidente de ce département, foyer majeur de contamination au Covid-19.

« La campagne de tests sérologiques va démarrer mardi dans une dizaine d’Ehpad volontaires » et sera éventuellement poursuivie selon les résultats et les « décisions prises au niveau gouvernemental d’ici à la fin de la semaine », a indiqué à l’AFP Mme Klinkert (DVD).

Cette campagne de dépistage, qui « répond à une vraie attente », sera réalisée par un laboratoire d’analyses, a précisé Mme Klinkert qui tiendra une conférence de presse à ce sujet mardi.

Le Haut-Rhin compte 74 établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) avec « environ 6.900 résidents et entre 5.000 et 6.000 personnels soignants », selon Mme Klinkert. Depuis le début de l’épidémie, 402 personnes âgées sont mortes dans les Ehpad du département, a rappelé la présidente du conseil départemental.

L’ESPAGNE AVANCE MAIS RESTE LOIN DE LA VICTOIRE 

L’Espagne, où le nombre de morts en 24 heures du covid-19 a rebondi ce dimanche, reste « loin de la victoire », a insisté le chef du gouvernement Pedro Sanchez en demandant aux Espagnols d’éviter tout relâchement dans les mesures de confinement.

Troisième pays le plus endeuillé du monde par la pandémie derrière les Etats-Unis et l’Italie, l’Espagne a recensé dimanche 619 morts en 24 heures selon le bilan des autorités, un chiffre en hausse après trois jours consécutifs de baisse. Samedi, ce chiffre s’était élevé à 510, au plus bas depuis le 23 mars.

Au total, 16.972 personnes sont mortes de la maladie dans le pays depuis le début de l’épidémie, dont plus de 6.000 dans la région de Madrid. Le nombre de nouveaux cas confirmés en 24 heures (environ 4.100) a en revanche reculé dimanche par rapport à samedi, portant le total à 166.019 tandis que le nombre de personnes guéries s’établit à 62.391.

Si le pic de l’épidémie a été dépassé, selon les autorités, « nous restons loin de la victoire, du moment où nous retrouverons cette normalité dans nos vies », a déclaré Pedro Sanchez lors d’une allocution télévisée.

BILAN AU ROYAUME-UNI 

Le pays annonce ce dimanche qu’il passe malheureusement la barre des 10.000 morts liés au Covid-19, avec 737 décès de plus comptabilisés en 24 heures, a annoncé dimanche le ministère de la Santé.

Au total, la pandémie, a tué 10.612 à l’hôpital, selon ce bilan arrêté ce samedi et qui ne compte pas notamment les décès en maison de retraites. 5.288 personnes supplémentaires ont été testées positives au Covid-19, portant à 84.270 le total de personnes contaminées par la maladie au Royaume-Uni.

PORTE-AVIONS « CHARLES DE GAULLE » A TOULON 

La préfecture indique que le porte-avions a accosté à Toulon. Les marins doivent être débarqués et placés en isolement sanitaire après des cas de coronavirus à bord, a accosté dimanche après-midi à Toulon, indique la préfecture maritime à l’AFP.

Cinquante militaires ont été testés positifs au coronavirus à bord, entraînant le retour anticipé en France du bâtiment. Quelque 1.900 marins du Charles-de-Gaulle et de la frégate qui l’accompagnait vont être répartis à partir de dimanche dans des sites du Sud de la France, pour deux semaines d’isolement.

LE PS PRÔNE LE MODÈLE ALLEMAND 

L’ancien ministre socialiste Stéphane Le Foll appelle à s’inspirer du « modèle allemand » et plaide pour « une stratégie de test généralisée » pour faire face à l’épidémie de coronavirus, dans une tribune diffusée ce dimanche. « Chez nos voisins allemands, la stratégie a été définie dès la mi-février 2020 quand en France nous étions encore en pleine confrontation sur les retraites et en cours de nomination d’un autre ministre de la santé », détaille la tribune.

« En Allemagne, le confinement est appliqué avec souplesse et intelligence, il va finir par être levé avant nous, l’économie repartira plus tôt que la nôtre et le nombre de décès selon toute vraisemblance sera six fois moindre et sans controverse sur l’efficacité de l’hydroxychloroquine », poursuit le maire du Mans.

« Occupons-nous du monde d’aujourd’hui et pour demain, pensons plutôt au changement de méthode », écrit-il : « C’est pourquoi il est temps de mettre en place une stratégie de test généralisée, d’isolement des personnes contaminées et de distribution massive de masques tout en rappelant les mesures barrières. Cette stratégie est la seule à être efficace pour sortir du confinement ».

TRACKING EN EUROPE 

Alors que plusieurs pays, dont la France, réfléchissent à mettre en place un dispositif de traçage des personnes afin de suivre la progression du coronavirus, le commissaire européen Thierry Breton, invité du Grand Jury sur LCI, s’est dit opposé à l’obligation de rendre ces mesures obligatoire au sein l’Union Européenne.

Traçage numérique : « hors de question » d’obliger les Européens à utiliser des applications, affirme Thierry Breton

VERS UNE LEVÉE DU CONFINEMENT APRES LE 10 MAI

Plusieurs sources de l’entourage d’Emmanuel Macron indique que le chef de l’Etat envisage une prolongation du confinement jusqu’au moins après le 10 mai. L’Elysée, interrogé, n’a pas commenté l’article du Journal du dimanche évoquant un confinement pouvant se poursuivre peut-être jusqu’à fin mai, ainsi qu’une réouverture des écoles seulement en septembre.

Selon les proches du président, le chef de l’Etat « devrait évoquer une date de fin de confinement courant mai, au moins après le pont du 8-10 mai. Une date suffisamment lointaine pour qu’on comprenne qu’on pourra alors commencer un début de déconfinement partiel, mais extrêmement progressif ».

Il devrait ainsi opter pour une échéance « assez lointaine pour faire comprendre l’effort qui reste à faire, mais suffisamment proche pour esquisser la France d’après ». En tout cas, ce qui semble acquis, c’est que le retour à la normale ne sera pas immédiat. Pas question pas exemple de rouvrir aussitôt commerces et écoles, mais une réouverture des écoles seulement en septembre n’est pas décidée, selon ces sources.

PORTE-AVIONS « CHARLES DE GAULLE » 

Le Porte-avions, à bord duquel, 50 militaires ont été dépistés positifs au covid, est arrivé dans la rade de Toulon. Après l’accostage avec 10 jours d’avance sur la mission prévue, une opération logistique lourde de débarquement de tout l’équipage doit débuter.

« Tout le monde sera testé », et les militaires, quelque 1.700 personnes qui servaient sur le Charles-de-Gaulle plus 200 de la frégate qui l’accompagnait, seront confinés pour un isolement sanitaire de deux semaines, sans contact avec leur famille, « sur des emprises militaires du Var et de la région ».

Les militaires seront évacués de préférence par des « moyens nautiques » ainsi que par « bus, camions (et autres) véhicules » pour « éviter tout contact des marins avec l’extérieur », a précisé Mme Ribbe.

Les marins testés positifs, ainsi que ceux qui présentent des symptômes seront « transférés vers des lieux dédiés », « en accord les services de santé des armées et l’hôpital militaire (toulonnais) de Sainte-Anne ». Ce n’est qu’à l’issue de la quarantaine sanitaire et de tests que les équipages du Charles-de-Gaulle, qui croisait dans l’Atlantique, pourront rejoindre leurs foyers.

CRISE SANITAIRE

Plusieurs pays européens – Autriche, Norvège, Danemark – souhaitent assouplir les conditions du confinement. La France n’en est pas là. Et pour cause. Il faudrait qu’un certains nombre de critères soient réunis.

ROYAUME UNI

Boris Johnson est sorti de l’hôpital, annonce Downing street. « Le Premier ministre est sorti de l’hôpital pour poursuivre sa convalescence à Chequers », sa résidence au nord-ouest de Londres, a annoncé Downing Street dans un communiqué, ajoutant qu’il « ne reprendra pas immédiatement le travail, sur les conseils de son équipe médicale ».

EMPLOI

Le coup de gueule des dirigeants de petites entreprises contre leurs assurances.

ALIMENTATION

Le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume plaide pour la réouverture des marchés… sous conditions. « Je suis favorable à l’ouverture de tous les marchés en plein air et de toutes les halles alimentaires », a déclaré le ministre dans l’émission Dimanche en politique sur France 3. « J’appelle les maires de France et les préfets à inciter à rouvrir ces marchés (…) à condition qu’il y ait le respect des normes sanitaires. »

Didier Guillaume a rappelé que le gouvernement avait été contraint de fermer les marchés en France « parce que les mesures de sécurité sanitaire n’étaient pas mises en application ».  Depuis, un tiers des marchés ont rouvert grâce à des dérogations accordées par les préfectures ayant jugé suffisantes les mesures de sécurité.

TOULON

Le port militaire de Toulon a accueilli dimanche, avant leur isolement pour deux semaines, plus de 1.900 marins du porte-avions nucléaire français Charles-de-Gaulle et d’une frégate de retour anticipé en France après l’infection d’au moins 50 d’entre eux par le coronavirus.

« Tout le monde sera testé », a déclaré lors d’un point presse Christine Ribbe, porte-parole de la préfecture maritime de Méditerrané. Et d’ajouter que les militaires, quelque 1.700 personnes qui servaient sur le Charles-de-Gaulle plus 200 de la frégate qui l’accompagnait, seront confinés pour un isolement sanitaire de deux semaines, sans contact avec leur famille, « sur des emprises militaires du Var et de la région ».

Les marins testés positifs, ainsi que ceux qui présentent des symptômes seront « transférés vers des lieux dédiés », « en accord avec les services de santé des armées et l’hôpital militaire (toulonnais) de Sainte-Anne »

IRAN

L’Iran a annoncé dimanche 117 décès supplémentaires provoqués par le nouveau coronavirus faisant monter à 4.474 morts le bilan officiel de l’épidémie de Covid-19 dans le pays.

Lors de son point de presse quotidien, le porte-parole du ministère de la Santé, Kianouche Jahanpour, a fait part d’une baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de contamination, à 1.657 personnes au cours des dernières 24 heures.

ESPAGNE

La ministre espagnole du Tourisme prévient : si vacances d’été il y a, ce sera à condition de respecter des règles. « Il est très important que les recommandations sanitaires soient maintenues, nous allons devoir intérioriser ce que nous faisons actuellement, le lavage des mains, la distance sociale… Même sur les plages », a déclaré Reyes Maroto, interrogée sur une éventuelle limitation de l’accès aux plages lors de la saison estivale.

« Jusqu’à ce que nous ayons un vaccin, rien ne sera comme avant. Les rassemblements devront être limités pour maintenir la distance de sécurité », a-t-elle ajouté, dans une interview publiée par le quotidien El Pais.

COUP DE GUEULE 

« On a laissé mourir nos vieux » du Covid-19 dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), accuse, ce dimanche le député LR Eric Ciotti, se disant « choqué et en colère ».

« On a refusé d’hospitaliser des personnes qui étaient atteintes dans les Ehpad, on les a laissé quelque part mourir dans l’indifférence, sans prise en charge sanitaire adaptée », a-t-il insisté dans une interview à Radio J.

Ce bilan « sera le plus grand scandale de ce moment tragique pour notre pays », selon M. Ciotti, qui a dénoncé « une politique de refus de prise en charge par les SAMU de personnes âgées », et mis en cause des « choix » qu’il attribue « à des raisons de capacité hospitalière », alors qu' »il y avait d’autres réponses, notamment la sollicitation de l’hospitalisation en secteur privé. »

Selon le dernier bilan national communiqué samedi soir, le coronavirus a emporté plus de 4.889 résidents des Ehpad et des établissements médico-sociaux depuis le début de l’épidémie, qui touche particulièrement les personnes âgées ou fragiles.

INTERVIEW

Sur LCI, Thierry Breton confirme qu’une application de tracking est en cours d’élaboration, en vue du déconfinement. Elle fonctionnerait par bluetooh, et serait installée sur les téléphones portables sur la base du volontariat.

L’enseigne française de vêtements et chaussures La Halle (groupe Vivarte), en difficulté, doit discuter mercredi avec les organisations syndicales du déclenchement d’une procédure de sauvegarde, a-t-on appris dimanche auprès de la direction, confirmant une information de France Inter.

« Nous avons donné rendez-vous le 15 avril à nos partenaires sociaux pour faire un point sur la situation de La Halle. (…) Une procédure de sauvegarde permettrait de protéger les intérêts de La Halle, de ses salariés et de ses parties prenantes, pour ainsi appréhender dans un cadre juridique et sécurisé les difficultés auxquelles l’enseigne doit faire face », a déclaré la direction du groupe dans un communiqué transmis à l’AFP.

BILAN MONDIAL

La pandémie de nouveau coronavirus a tué plus de 75.000 personnes en Europe, dont 80% en Italie, en Espagne, en France et au Royaume-Uni, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles dimanche à 9h45 GMT.

Avec un total de 75.011 morts (pour 909.673 cas), l’Europe est le continent le plus durement touché par la pandémie de covid-19 qui a tué au moins 109.133 personnes dans le monde. Avec respectivement 19.468 et 16.972 décès, l’Italie et l’Espagne sont les pays européens les plus atteints. La France dénombre 13.832 morts sur son sol, le Royaume-Uni 9.875.

INTERVIEW

Thierry Breton sur la fermeture des frontières : « Oui, je crois que nous allons changer notre façon de passer les frontières. »

Les vacances seront-elles possibles ? « Je n’ai pas la réponse à cette question, car je n’ai pas assez d’éléments. Il faut pouvoir anticiper. »

« C’est normal de commencer à s’y préparer, car on a y arriver. (…) Il y aura coordination entre les Etats européens », assure sur LCI Thierry Breton.

Sur les masques : « Les critiques sont légitimes. Mais aucun pays n’était préparée à une telle pandémie. Je me rappelle quand la Chine nous a appelé en janvier, elle avait besoin de masques, de réanimateurs. Nous avons envoyé 56 tonnes de matériels, nous leur avons donné 256 millions d’euros pour les aider. » (…) « Nous serons indépendants dans quelques mois ».

Confinés. Les Français ont appris il y a quelques jours que le confinement s’étendrait au-delà d’un mois, période au cours de laquelle ils vont continuer d’apprendre à respecter les mesures de distanciation et, lorsqu’ils ne sortent pas de leur domicile, à apprivoiser la vie enfermés chez eux.
Depuis le 16 mars, nous sommes informés, tous les soirs, du nombre – tragique – de personnes qui ont succombé dans les hôpitaux, emportées par le Covid-19. Au 10 avril, plus de 12.000 personnes étaient mortes dans l’Hexagone.
Nous savons aussi qu’à nos frontières, une hécatombe a lieu en Italie (plus de 18.000 morts), en Espagne (plus de 15.000), et c’est désormais aux Etats-Unis que le virus fait des ravages. D’une quinzaine de morts il y a quinze jours, on en compte aujourd’hui plus de 16.000.
LIRE AUSSI
Partout où le Covid-19 fait des ravages, on guette fébrilement le pic du taux de mortalité, annonciateur d’un reflux et d’un désengorgement des services de réanimation. En Italie, le confinement, instauré une semaine plus tôt que chez nous, commence à produire des résultats encourageants après trois semaines, tout comme en Espagne. En France, conformément aux prévisions du directeur général de la Santé Jérôme Salomon, le nombre de personnes en réanimation a commencé à diminuer.En continu sur LCI (canal 26) et sur LCI.fr, nous vous tenons informés des dernières évolutions, de ce que l’on sait du virus, des traitements…

 

 

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire