ANNONCE DE LA FERMETURE PUIS DU MAINTIEN DES URGENCES DE NUIT A L’HOPITAL DE PERTUIS

CGT USD SANTE 04 – ven. 24 juil.

Salut,

Le 22 juillet, la direction de l’hôpital d’Aix-en-Provence/Pertuis a annoncé la fermeture provisoire des Urgences de nuit à Pertuis.

>> Ci-joint le communiqué de la direction du CH d’Aix/Pertuis du 22 juillet.

>> Ensuite ci-joint le communiqué du 23 juillet de la Coordination Régionale CGT Santé et Action Sociale PACA relatif à cette fermeture dite « provisoire ».

Cette annonce inacceptable n’était pas sans rappeler celle de Sisteron où la fermeture « temporaire » dure depuis plus d’un an et dont la mobilisation citoyenne et syndicale continue toujours (200 personnes étaient encore rassemblées lundi 13 juillet devant les Urgences dont une dizaine de maires de communes voisines pour le 365ème jour de lutte).

>> Aujourd’hui, 24 juillet, l’ARS PACA, souhaitant éviter une nouvelle zone de tensions dans la région, après notamment celle de Sisteron, vient de publier un communiqué en expliquant que les Urgences resteraient finalement ouvertes 24h/24 à Pertuis. Juste avant le communiqué de l’ARS de cet après-midi, deux médias nationaux et France 3 région m’ont contacté pour que je les mette en lien avec le syndicat CGT de l’hôpital d’Aix/Pertuis. Sentant le vent se lever, l’ARS a vite réagi.

Cela témoigne premièrement que la fermeture n’était pas justifiée et qu’en faisant preuve d’un minimum de bonne volonté et de coopération des solutions immédiates sont possibles. Cela témoigne deuxièmement des tentatives permanentes contre l’établissement de Pertuis, puisque déjà pendant la période de confinement la direction de l’établissement avait souhaité fermer la maternité mais l’ARS s’y était là aussi opposée. Et cela témoigne enfin, que sous la pression citoyenne, syndicale et politique, l’ARS peut sortir de l’impuissance publique généralisée et peut prendre ses responsabilités. Cela va dans le bon sens mais ne doit pas s’arrêter là et maintenant des efforts doivent être faits pour rouvrir les urgences de Sisteron 24h/24 et 7 jours/7 !

Restons mobilisés !

Pour la CGT,

Cédric Volait

COORDINATION REGIONALE

CGT SANTE ET ACTION SOCIALE PACA

Jeudi 23 juillet 2020

FERMETURE DES URGENCES DE NUIT A PERTUIS

Toute ressemblance avec des faits existants ou ayant existés n’est pas une pure et fortuite coïncidence

Malgré leurs discours, leurs promesses et leur Ségur de la santé, leur politique continue ! Elle consiste en fait en une non-politique où les maitres-mots sont impuissance publique et soumission aux marchés.

Impuissance publique dans la mesure où l’ARS et les directions nous expliquent à longueur de journée qu’ils n’ont « pas de baguette magique » (donc qu’ils ont des missions mais qu’ils assument le fait de ne pas les remplir) et soumission aux marchés dans la mesure où les territoires et l’activité hospitalière ne sont plus organisés en fonction des besoins des populations mais en fonction des besoin du Capital (à noter que nous sommes probablement la région d’Europe où le secteur privé lucratif a la part la plus importante dans la santé).

Dans un contexte où la crise sanitaire a démontré l’importance de la qualité du maillage en termes de services publics hospitaliers, le ministère de la santé, les ARS et leurs relais sur le terrain continuent de fermer des services vitaux pour la population (urgences, maternité, réanimation…) en se servant du motif de la pénurie médicale qu’ils ont eux-mêmes créée et pour laquelle ils ne font rien pour y remédier. Ils vident ainsi les hôpitaux de proximité les uns après les autres en les transformant progressivement en EHPAD. Avec la loi Ma Santé 2022, c’est plus de 300 hôpitaux de proximité qui se retrouvent ainsi dans leur viseur.

L’annonce du 22 juillet de la fermeture provisoire des urgences de nuit de l’hôpital de Pertuis n’est pas sans rappeler la situation de celles de Sisteron où la fermeture temporaire dure depuis plus d’un an, avec une parole des représentants de l’Etat, comme des Députés d’ailleurs, ayant perdu tout son sens et sa crédibilité. Alors que l’hôpital de Sisteron (04) a été vampirisé par l’hôpital de Gap (05) au travers d’une fusion/absorption, l’hôpital de Pertuis (84) a connu le même traitement en fusionnant avec l’hôpital d’Aix-en-Provence (13) en 2012. Depuis cette date l’hôpital de Pertuis a été fortement affaibli : Fermeture de services, dégradation des conditions de travail, perte d’autonomie en termes d’organisation et de décisions…

Pourtant, lors de son discours du 12 mars, le Président de la République rappelait que « l’urgence est de protéger nos hôpitaux, nos services d’urgence et de réanimation »… « La santé n’a pas de prix. Le Gouvernement mobilisera tous les moyens financiers nécessaires pour sauver des vies quoi qu’il en coûte ». Ces belles paroles ont-elles encore un sens 4 mois après ? Que peuvent en penser les citoyens du bassin de Pertuis à qui on vient d’annoncer la fermeture temporaire des Urgences la nuit ?

C’est pourquoi nous demandons ce jour, au Président de la République, au gouvernement, à l’ARS PACA et à leurs relais sur le terrain de rouvrir les Urgences de Pertuis ainsi que celles de Sisteron 24h/24, 7 jours/7 quoi qu’il en coûte !

Contact : Cédric Volait, tel 06 41 68 16 44

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire