Gérald Darmanin annonce déposer plainte contre Jérôme Rodrigues, figure des « gilets jaunes »

Le ministre et le militant se sont livrés à une passe d’arme sur Twitter, après un tweet de Jérôme Rodrigues qualifiant les policiers de « nazis ».

Jérôme Rodriguez lors d’une manifestation, le 1er mai 2019 à Paris. (FREDERIC DIDES / HANS LUCAS / AFP)

 

Le ministre réagissait à un message posté sur Twitter par le militant mercredi soir qualifiant les policiers de « bande de nazis » et affirmant que les policiers tentent de « cacher aux médias » le « camp de concentration disponible au nord-est de Paris ». Jérôme Rodrigues fait référence à un immense commissariat du 18e arrondissement de Paris. Situé rue de l’Evangile, ce commissariat dépend des brigades des réseaux ferrés, selon 20 Minutes. Il est utilisé notamment lorsque la police procède à des interpellations massives. Cela a été le cas à plusieurs reprises pendant la mobilisation des « gilets jaunes », mais aussi, bien avant, en 2013, au moment des manifestations contre le mariage pour tous.

« Vous irez aussi porter plainte face aux insultes qu’ils me lancent », a rétorqué le « gilet jaune ». Et d’ajouter : « Vous m’avez mutilé, vous m’avez insulté et jamais je ne ferai silence. »

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire