Economie de pandémie, économie de guerre ?

BORDEAUX 90.10

LA RADIO QUI SE MOUILLE POUR QU’IL FASSE BEAU

  • ACTU
  • SOCIAL-ÉCO

La clé des ondes

La radio libre bordelaise

La Clé des Ondes à Bordeaux est une radio libre, elle fait la part belle à la libre antenne, à l’ouverture à ses auditeurs et auditrices. Elle a pour but d’être la voix des sans-voix, l’expression de toutes les couleurs et nationalités, de tous les mouvements populaireset progressistes, de toutes les gauchesdes associationspartis politiques etsyndicats qui les composent.

Politique, sociale, culturelle et internationale

Le 90.10 à Bordeaux est un média local d’information qui se mouille et s’engage, provoque et nourrit des débats au sein de notre camp social : celui des travailleurs et des travailleuses, des précaires, des privés d’emploi, des étudiants et étudiantes, des détenus, des personnes LGBTQ, des écologistes et défenseurs de notre environnement.
Nos temps forts, chaque jour de la semaine : L’invité.e à 6h15 et 8h15 ; le Point chaud à 18h30, sur l’actualité locale et sociale.

Musicale

La programmation musicale à l’antenne est éclectiqueindépendante et métissée, allant de la chanson engagée au rock de toutes les époques, du blues à l’afrobeat. Des découvertes et pépites sont au menu dans nos émissions musicales.
En plus de la diffusion en direct de la radio sur le 90.10, vous trouverez sur ce site tous les podcasts des émissions, des articles d’actualité et des détails sur laprogrammation. Vous trouverez aussi notre agenda des évènements politiques, festifs et culturels sur Bordeaux et la Gironde, complément du répondeur des auditeurs. Un média militant aux côtés de ses auditeurs et auditrices.


En mars 2020, Macron comparait la lutte contre la pandémie à une guerre. Sur le plan économique, ce rapprochement a-t-il un sens ? Pas vraiment selon Rémi Grumel, pour qui le gouvernement cherche plutôt à préserver les profits à court terme…7m

LES CLÉS DE L’ÉCO

Economie de pandémie, économie de guerre ?

17/11/2020

Tous les mardis à 6h40, 7h40, 8h40 et 12h40, des économistes bordelais vous font entendre leurs analyses à contre-courant des discours dominants dans la chronique Les Clés de l’éco.

Cette semaine : Rémi Grumelmembre du groupe de travail économique du NPA.

Le 16 mars dernier à la télévision, Emmanuel Macron avait martelé « nous sommes en guerre ». Faisant écho à cela, un certain nombre de comparaisons ont été faites sur les rapports entre l’État et l’économie dans la crise du coronavirus et une « économie de guerre ». Un petit retour sur les mécanismes à l’œuvre en économie de guerre permet de comprendre qu’en réalité le gouvernement français est plus en guerre pour préserver les profits à court terme que pour lutter contre le virus… Une véritable économie de guerre implique une réorientation considérable de la production au service de l’industrie de l’armement, ce qu’on observe pas vraiment aujourd’hui concernant la santé.

Les Clés de l’éco ? C’est une nouvelle chronique, tous les mardis à 6h40, 7h40, 8h40, 12h40 sur La Clé des Ondes. Des économistes bordelais s’y succéderont pour vous faire entendre leurs analyses à contre-courant des discours dominants. Une sorte d’antidote aux chroniques de Dominique Seux (sur France Inter) et autres journalistes-éco amoureux des vieilles recettes patronales !

Tous les mardis à 7h30 et 12h30, des économistes bordelais vous font entendre leurs analyses à contre-courant des discours dominants. Une sorte d’antidote aux chroniques de Dominique Seux (sur France Inter) et autres journalistes-éco amoureux des vieilles recettes patronales !

Avec en alternance :

  • Eric Berr, maître de conférence en économie à l’université de Bordeaux, chercheur au Gretha, membre des économistes atterrés
  • Jean-Marie Harribey, maitre de conférence honoraire à l’université de Bordeaux, membre des économistes atterrés
  • Edwin Le Héron, professeur des universités à Sciences Po Bordeaux, président de l’Association pour le développement des études keynésiennes
  • Matthieu Montalban, maitre de conférences en sciences économiques à l’université de Bordeaux, chercheur au Gretha, membre des économistes atterrés
  • Rémi Grumel, membre du groupe de travail économique du NPA
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire