Manifestations anti-pass sanitaire : 14 interpellations, la mobilisation encore en baisse

POINT – Ce samedi 9 octobre était le 13e samedi consécutif d’appel à manifester contre le passe sanitaire. Un peu partout en France, environ 45 000 personnes se sont retrouvées dans les rues, soit 2 600 personnes de moins que le samedi précédent.

Environ 45.000 manifestants (45.300) ont défilé sur l’ensemble du territoire pour protester contre le pass sanitaire pour le 13e samedi consécutif, a annoncé le ministère de l’Intérieur, un chiffre de participation en léger retrait par rapport à la semaine dernière. Beauvau avait recensé 47.935 manifestants le 2 octobre.

14 personnes ont été interpellées à l’occasion de ces rassemblements, dont quatre à Paris, a-t-on précisé de même source. Dans la capitale, 5.300 personnes ont battu le pavé, autant que samedi dernier, séparés en deux cortèges.

850 à Strasbourg, 400 à Lille selon les préfectures

À Strasbourg, environ 850 personnes, selon la préfecture, ont défilé au cri de « Liberté, pas de dictature » et pancartes en main (« France, sois digne, liberté vaccinale » ou encore « Plutôt amende et prison que piquée »). Dans le cortège, des pompiers et des soignants, dont certains porteurs de pancartes indiquant qu’ils étaient suspendus faute d’avoir présenté un pass sanitaire. Dans les rues de Lille, la préfecture a dénombré 400 manifestants.

Ce 13e samedi de mobilisation contre les mesures sanitaires mises en place par le gouvernement intervient avant le déremboursement, à compter du 15 octobre, des tests de dépistage du Covid-19 pour les assurés français de plus de 18 ans qui ne pourront justifier d’une vaccination ou d’une prescription médicale.

L’épidémie de coronavirus a fait plus de 117.000 morts en France, où plus de 50,5 millions de personnes ont reçu au moins une injection de vaccin.

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire