COP 26: Une fois de plus, les fossiles font la loi

6 h 
COP26: UNE FOIS DE PLUS, LES FOSSILES FONT LA LOI!
Projet de déclaration finale,
1e version: la COP « appelle les parties a accélérer la sortie du charbon et la fin des subsides aux combustibles fossiles »
2e version: la COP « appelle les parties a accélérer le déploiement, le développement et la dissémination des technologies et l’adoption de politiques de transition vers des systèmes énergétiques bas carbone, y compris en augmentant la part de la production de courant propre et en accélérant la sortie de la production de courant par le charbon SANS ABATTEMENT ainsi que la sortie des subsides INEFFICIENTS aux combustibles fossiles »
EN CLAIR:
1. Ce qui compte, c’est les technologies « vertes », pas la sortie des fossiles, ni même celle du seul charbon;
2. Le capitalisme peut continuer tranquillement a exploiter des mines de charbon, et même en ouvrir de nouvelles, pour peu que les centrales électriques au charbon soient munies d’équipements pour capter et stocker le CO2 (CCS) ou pour l’utiliser dans d’autres process industriels (CCU);
3. NB: Il n’y a dans cette phrase aucune spécification ni quant aux échéances, ni quant a la proportion du CO2 qui doit être stocké ou utilisé, ni quant a la permanence du stockage (la question des fuites) ou de l’utilisation (une centrale a charbon dont le CO2 serait utilisé dans la production de boissons gazeuses remplit les « conditions » posées dans cet article du texte!)
4. Le comble est l’adjectif « inefficients » ajouté pour qualifier les subsides aux fossiles. « Inefficients » de quel point de vue social et ècologique?
Etant donne que toute la démarche est néolibérale d’un bout a l’autre, au point que la finance intègre structurellement la détermination de la politique climatique (via Mark Carney, envoyé spécial de l’ONU pour la finance climatique, ex Gouverneur de la banque d’Angleterre et architecte de la Gfanz – alliance globale de la finance pour le « net zéro »), poser la question, c’est y répondre.
Un subside efficient est un subside aux capitalistes. Un subside social est inefficient, puisqu’il ne crée pas de plus-value. Le subside public au mazout de chauffage, comme il existe en Belgique, par exemple, est tout a fait « inefficient », n’est-ce-pas!?
EN ATTENTE DE LA VERSION FINALE, QUI RESERVERA D’AUTRES SURPRISES ET ACHEVERA DE FAIRE TOMBER LES MASQUES!
ASSEZ DE BLABLA, SEULE LA LUTTE PAIERA!
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire