Devant le bureau de poste de Forcalquier…

8 h 
Ce 30 novembre à 9h00, malgré le froid matinal, les militants CGT de La Poste, les élus.es et les citoyens.nes de Reillanne se sont réunis au moins 50 personnes.
Il s’agissait de faire converger la colère des salariés et celle des usagers et de leurs élus.
Les salariés d’abord qui se sont mis en grève dans tous les bureaux de poste du 04 ( sauf celui de Forcalquier ou les cadres jouent les briseurs de grève) à la suite de la mise à pied d’une de leurs collègues de ce bureau (militante CGT comme par hasard).
Une sanction durement ressentie dans le cadre de conditions de travail de plus en plus difficile et dans le refus de tout dialogue par la direction régionale 04, 05. Une absence de dialogue tout aussi inacceptable du côté des usagers de Reillanne où le bureau de poste a été amputé par la même direction de deux demies journées d’ouverture au public depuis septembre dernier.
Ces réductions d’horaires sont durement ressenties car elles altèrent le service aux usagers et le fonctionnement du distributeur de billets de la Banque Postale. A Reillanne les citoyens.nes ont occupé leur bureau de poste le 24/11 pendant plus de 2 heures pour empêcher sa fermeture du mercredi après midi.
Selon une stratégie bien huilée les responsables régionaux du groupe La Poste font la sourde oreille et traitent par le mépris les demandes de dialogue des salariés, des citoyens et des élus. Toutes et tous ont décidé d’opérer désormais une convergence d’action pour agir en faveur des exigences d’un vrai service public.
Je rappelle que demain matin à 9h30 une réunion publique aura lieu en mairie de Reillanne, en présence des élus.es, afin de déterminer les prochaines actions à envisager…
On ne lâche rien!
Peut être une image de 6 personnes, personnes debout et plein air
Peut être une image de 8 personnes, personnes debout, personnes qui marchent, plein air et texte qui dit ’an-am P Pierre Weber’
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire