PERSPECTIVES DE SANTE PUBLIQUE SUR LE « VACCIN EXPERIMENTAL COVID-19 »

PERSPECTIVES DE SANTE PUBLIQUE SUR LE « VACCIN EXPERIMENTAL COVID-19 » : DANGEROSITE DU « VACCIN EXPERIMENTAL » COVID-19 & NON SCIENTIFICITE DE L’ESSAI CLINIQUE


Dr Astrid Stuckelberger


Privat-Docent de Médecine, Doctorat en Santé publique/épidémiologie, Master de Science, Experte pour l’OMS et l’UE

11 novembre 2021

Rapport au format PDF


Commentaire

Le mer., déc. 1, 2021 Bernard CORNUT

Bonjour

Ne vous laissez pas aller à diffuser des documents douteux conçus à partir d’une analyse biaisée, tendancieuse et erronée des données statistiques brutes de pharmaco-vigilance, pourtant dénoncée et expliquée sur presque tous les sites. Le nombre de vaccinés se compte par centaines de millions en Europe, (beaucoup plus que pour un médicament utilisé par les seuls gens auquels il a été prescrit) et parmi ces 300 millions environ de vaccinés en EUrope, il est pourtant évident qu’en 9 mois d’études il y ait des décès (le taux normal de décès annuel est d’environ 1,1 à 1,2 %, soit environ 11500 par an par million de personnes, et plutôt plus car la population vaccinée exclut les plus jeunes de moins de 12 ans, et donc le taux normal de décès parmi les vaccinés doit être plutôt vers 1,2 à 1,4%). Les rapports de pharmaco-vigilance n’établissent pas du tout que le vaccin soit la cause du décès. La diffusion trop massive de ces alertes infondées a obligé EUDRA à modifier l’accès à son site et à proposer la lecture préalable d’un avertissement sur les méthodes et l’interprétation.

D’autres passages de ce rapport de cette auteure montrent qu’elle est souvent sortie de son domaine personnel de compétences, par ex. les passages sur le graphène et sur les liaisons électromagnétiques entre cerveau et ordinateur….

J’avais déjà fait cette critique du biais d’analyse des données de pharmaco-vigilance lorsque l’équipe de Mucchielli, dont j’apprécie la plupart des travaux, s’est offusquée de la dépublication  d’une tribune par Mediapart sur ce sujet des effets secondaires, dont des morts,  parmi les millions de  vaccinés anti Covid. Il suffisait de relire précisément les rapports des offices régionaux français de pharmaco-vigilance pour  comprendre que leur synthèse avait été mal analysée… A part pour un seul cas,et encore incertain, le décès signalé n’avait pas été lié au vaccin.

 

Restons vigilants, même si c’est souvent exigeant…mais aussi souvent très simple…avec de simples règles de 3.

 

Cela me rappelle les fantasmes diffusés par la TV juste après la fin du confinement strict à Wuhan en fév. mars avril 2020: on a montré des camions emportant des urnes funéraires stockées pendant les 2-3 mois du confinement strict. Certains ont sussuré alors qu’on nous cachait le nombre de morts du COVID. Mais on oubliait du coup que dans une ville de 10 millions d’habitants sans covid il y a de toutes façons environ 120 000 morts par an, donc environ 20 000 en 2 mois….

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire