Appel à soutien pour Migrant.es 04

nous tenons tout d’abord à vous souhaiter une belle Année 2022, pour que malgré cette ambiance difficilement supportable, qui nous est imposée, nous ne perdions pas le sourire et la pèche pour nous battre et nous entraider !
Avec Anaïs et Sissel nous voulons vous écrire depuis plusieurs semaines, mais le suivi des familles et le tourbillon quotidien, et surtout celui d’avant les fêtes, nous a quelque peu retardées. Mais j’apprécie autant vous écrire cette lettre en toute tranquillité – le mois de janvier a un savoureux gout de calme et de lumière qui va en augmentant !
Nous aimerions vous écrire pour deux choses: d’un côté vous informer de la situation des familles que nous suivons avec Migrant.es 04 depuis un moment et de l’autre vous proposer des participations diverses à nos activités – et, va savoir, vous donner envie d’en créer des nouvelles peut être !
Les familles:
La plupart d’entre vous le savent, nous suivons principalement 3 familles en ce moment, même si nous donnons aussi des coups de main pour d’autres familles accueillis à Forcalquier. (Nous faisons par ex. de la distribution régulière de pain, récupéré chez les boulangers bio du coin auprès de plusieurs familles)
– Destiny et Success avec Kevin, Samantha et Richie (jumeau.elle né.es fin août) vont bien tous.tes !  Iels se débrouillent pas mal avec les 3 enfants et leur foyer – Kevin est bien intégré à la Crèche de Forcalquier – et ça laisse du temps pour s’occuper des petit.es. Destiny a fini son contrat de maraîchage en octobre dernier, mais a trouvé des petits boulots jusqu’à fin janvier. Il a été convoqué à l’OFPRA fin octobre à Paris et nous attendons la décision. Nous cherchons quand même du travail encore pour les prochains mois pour lui ! Tout est bon à prendre, si vous avez des plans, n’hésitez pas de nous dire !!!
Vu l’agrandissement de la famille, iels ont déménagé.es dans un appartement plus grand, dans la même rue, mais qui coûte bien sur beaucoup plus cher que l’appartement prêté par la mairie. Migrant.es04 a avancé leur caution et continue à les soutenir avec 150 Euros par mois, et iels n’ont pas droit aux APL ! S’est vital que Destiny continue à avoir du boulot !
– Destiny et Abimbola, avec Moïse
Eux aussi ont déménagé.es, dans la même rue, dans un appartement plus grand et agréable. Les deux travaillent et Moïse est bien adapté à la maternelle. Nous avons du avancer leur caution pour le nouvel appart et payer le loyer de l’ancien appart pour novembre, car eux payaient déjà le nouveau. Heureusement, pour elle.eux et surtout pour Moïse, d’autres ami.es sont aussi d’une grande aide, et le groupe de soutien de St. Etienne-les-Orgues (où ils ont habité pendant 2 ans) ne les a pas lâchés non plus.
– Un nouveau couple s’est aussi installé à Forcalquier – iels vivaient depuis 2 ans à Lardiers. Se sentant trop isolé.es et coupé.s du monde, iels ont préféré déménager à Forcalquier et nous avons trouvé un appart pas trop cher pour elleux chez une amie, en plein centre. Bassema est libyenne et Mahki soudanais et iels sont actuellement dans les démarches auprès de la CNDA (Cour Nationale du Droit d’Asile) où ils contestent leur refus d’asile à l’OFPRA. Ce couple n’a pour l’instant même pas l’aide aux demandeurs d’asile – iels dépendent entièrement du soutien par des dons et de petits boulots divers.
La bonne nouvelle est que tou.stes ces ami.es commencent à se débrouiller déjà pas mal, entre travail, école, crèche, logements et plans divers – et en plus il y a une belle entraide entre elleux aussi, ce qui n’est pas négligeable dans leur situations.
La mauvaise c’est qu’il y a toujours des frais que les familles ne peuvent, malgré leurs efforts, pas assumer seules et le compte en banque de l’Association a pris un sérieux coup dans l’aile ces dernières semaines (voir toutes ces dépenses plus haut). On est dans un équilibre très précaire. Et en plus, nous (Anaïs, Sissel et moi)  sommes bien débordées (et même bien fatiguées par moments !)
C’est bien sur aussi pour cela que nous faisons appel – une fois de plus, à vous et votre générosité !
Nous cherchons plus de personnes qui pourraient, avec une contribution régulière (aussi petite soit-elle) participer tous les mois à assumer les frais que les familles ne peuvent pas assurer elles-mêmes. Puis pour subvenir aux besoins de voyages (à Paris notamment) et autres imprévus.
Mais, des coups de main sporadiques sont bien sur aussi très utiles et aidants.
Nous vous joignons ci-dessous le RIB de notre association.
Par ailleurs vous pouvez aussi effectuer des payements sur notre compte chez helloasso. Le voilà: 

https://www.helloasso.com/associations/hospitalite-et-soutien-migrant-e-s/formulaires/1

Relancer l’association Migrant.es 04
Comme je vous ai dit, notre 2ème demande concerne l’association Migrant.es 04 elle-même. Vous vous souvenez peut être, que durant 3-4 ans (2015-2019), nous nous réunissions beaucoup pour organiser des repas de solidarité, des cabarets, et pas mal d’événements plutôt politiques et de soutien. Depuis déjà environ 3 ans notre association a surtout mis l’accent sur l’accompagnement de familles et/ou individus dans leur périples administratifs, de santé, de travail et financiers. C’est un travail extrêmement usant et souvent décourageant, car les bâtons dans les roues sont innommables et enrageants et les « petits » problèmes à résoudre sont une occupation presqu’à plein temps.
Heureusement qu’il y a des moments très chouettes et chaleureux aussi !
C’est ainsi que ces derniers temps, en discutant avec les un.es et les autres nous nous sommes dit que ce serait important de relancer à nouveau une dynamique plus large et publique. Par ci, par là, des personnes nous ont proposé de participer à nos activités, mais faudrait qu’on arrive à se réunir pour en parler ensemble !
Et une autre bonne nouvelle est que Migrant.es 04 participe (pour l’instant dans sa déclaration d’intention) déjà à la dynamique du nouveau Local à Forcalquier, 2 Place du Palais, où un certain nombre d’associations, collectifs et individus ont loué un local pour y proposer des activités diverses: cours de français, langue des signes, bibliothèque féministe, théâtre forum, ateliers de formation en soutien aux associations et selon des principes d’éducation populaire, Radio Zinzine… Une idée circule pour que lorsque les beaux jours reviendront, des cantines de soutien aux migrant.es pourraient être organisées sur la grande place devant le Local. Et je suis certaine que vous en avez plein d’autres, d’idées !
Retrouvons-nous pour cogiter ! Au cas où vous êtes intéressé.es par ces propositions, répondez-nous par retour de mail pour ensuite fixer une première réunion à l’aide d’un framadate!
En espérant d’avoir de vos retours et de vous revoir très bientôt à cette occasion-là, recevez nos salutations amicales !  Johanna, avec Sissel et Anaïs
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire