Depuis 2000, 3 325 accidents de chasse et 421 morts

In this photograph taken early on November 7, 2021, hunters take part in a hunting day organised by the hunters associations of four neighbouring municipalities of the Lot department (Montamel, Ussel, Mechmont, Gigouzac), in Montamel, south-western France. (Photo by Valentine CHAPUIS / AFP)

Une randonneuse de 25 ans tuée par un tir de chasse dans le Cantal

La jeune femme est morte après avoir reçu une balle perdue lors d’une battue aux sangliers. Des personnalités politiques, écologistes en tête, veulent l’interdiction de la chasse le week-end et les vacances scolaires.

Le Monde avec AFP

Publié le 20 02 2022

Une randonneuse de 25 ans a été tuée par balle, samedi 19 février, à Cassaniouze dans le Cantal, dans ce qui s’apparente à un nouvel accident de chasse.

La jeune femme est morte sur place après avoir été atteinte par une balle perdue vers 15 heures, lors d’une battue aux sangliers qui a démarré dans l’Aveyron voisin et se déroulait, au moment des faits, sur la commune de Cassaniouze, ont précisé les gendarmes et le parquet, confirmant une information du quotidien régional La Montagne.

Lire aussi  Cinq idées reçues sur la chasse passées au crible : « un loisir de citadins », « moins d’accidents depuis vingt ans »

Le procureur de la République à Aurillac, Paolo Giambiasi, a annoncé à l’Agence France-Presse (AFP) que la personne qui a tiré le coup de feu mortel, une chasseuse de 17 ans, a été placée dimanche matin en garde à vue du chef d’homicide involontaire. Les tests qu’elle a subis n’ont pas révélé la présence de stupéfiants et d’alcool dans son sang. Elle avait été transférée à l’hôpital en état de choc.

« L’enquête est en cours, les décisions suivront »

« Les forces de l’ordre sont mobilisées pour que toute la lumière soit faite sur ce drame effroyable »a réagi sur Twitter la ministre de la transition écologique, Barbara Pompili.

« Il y a la question de l’expérience », a-t-elle souligné auprès de l’Agence France-Presse, précisant que la chasseuse avait obtenu son permis à 16 ans. Elle a rappelé avoir annoncé « la création d’une appli de géolocalisation dans laquelle on pourrait savoir autour de soi où ont lieu les battues »« S’il s’avère qu’on a encore des choses à renforcer, on le fera », a-t-elle assuré.

Lire aussi  Article réservé à nos abonnés Un quinquennat très attentif aux chasseurs, moins à la protection de la nature

« Urgence à réglementer cette activité »

Plusieurs personnalités politiques, écologistes en tête, ont réclamé dimanche l’interdiction de la chasse les week-ends et pendant les vacances scolaires. « Une jeune femme est décédée parce qu’elle a été touchée par une balle au cours d’un après-midi de chasse. Pensées à ses proches. Il nous faut plus réglementer cette activité, il y a urgence ! », a déclaré le candidat écologiste à la présidentielle, Yannick Jadot.

Jean-Luc Mélenchon, candidat de La France insoumise à l’élection présidentielle a lui aussi demandé sur France 3 l’interdiction de la chasse le week-end et pendant les vacances scolaires. « Deuxièmement, il faut cesser de vendre des armes qui sont aussi puissantes », a-t-il ajouté.

Rappel des règles de sécurité aux chasseurs

« Je considère que la chasse est une tradition ancestrale et qu’elle doit être maintenue », a au contraire plaidé Marine Le Pen, candidate du Rassemblement national, dans l’émission « Questions politiques » (France Inter-France Télévisions-Le Monde). « Si vous empêchez les chasseurs de chasser le week-end, ils ne pourront pas chasser parce qu’ils travaillent, quand même. Donc, il faut réussir à trouver le moyen pour que les promeneurs et les chasseurs puissent en toute sécurité profiter de notre domaine extraordinaire. »

« Je compte sur chacun d’entre vous pour redoubler de prudence. Ne pas tirer dans une situation où le moindre doute ou le moindre risque persistent doit être l’unique conduite à tenir lors d’une action de chasse », a souligné M. Schraen sur sa page Facebook.

La chasse s’invite régulièrement dans le débat politique en France, pays européen comptant le plus de chasseurs, avec 1,2 million de pratiquants, sur quelque quatre millions possédant un permis. La France est aussi le seul pays européen permettant de pratiquer tous les jours pendant la saison, alors que le Royaume-Uni, l’Italie, les Pays-Bas ou encore le Portugal ont instauré un ou plusieurs jours de non-chasse.

Le Monde avec AFP

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire