7000 personnes dans les Deux-Sèvres pour exiger l’arrêt immédiat des projets de méga-bassines.

Jocelyne Monney a partagé une publication.

8 h 
12 h 
💧💧💪Ce week-end , nous étions 7000 personnes dans les Deux-Sèvres. Ce samedi, la manifestation joyeuse et festive s’est élancée de La Rochénard pour exiger l’arrêt immédiat des projets de méga-bassines.
🚌🚐🚗🚜🚲🚜Des confédérés de toute la France ont convergé vers le rassemblement avec de nombreux autres militants des Soulèvements de la Terre, de Bassines Non Merci, de la FNAB, de la LPO, des Ami.es de la Confédération paysanne, des Amis de la Terre, d’Attac, de collectifs citoyens sur l’eau, de la FSU, de Solidaires et de la CGT. Et bien d’autres.
⚡Ce cortège bigarré s’est faufilé dans les chemins de campagne, bien trop dépourvue de haies.
👮‍♀️👮‍♂️Entouré par un dispositif policier de très grande ampleur, harcelé par des contrôles quasi systématiques pour rejoindre le point de départ, le cortège a montré sa détermination avec calme et en musique. Alors que toutes les communes alentour de la Rochénard étaient interdites de manifestation, nous sommes restés en zone autorisée mais avons marqué des gestes forts.
💥La manifestation a d’abord symbolisé la future bassine en projet d’Epannes, dont l’emprise sera de sept hectares. En se divisant en deux et en inscrivant un SOS en son centre, nous avons dévoilé l’immensité de ces cratères plastifiés pour irriguer toujours plus pour une minorité d’exploitations agricoles. Cette bassine aurait plus de 220 000 mètres cube. Elle est située dans une zone stratégique pour la captation d’eau potable.💧💧
👉Ensuite, une partie du cortège a déterré une canalisation destinée à être raccordée à la bassine et la remplir avec de l’eau pompée dans la nappe phréatique. Il est urgent d’enterrer ces projets qui participent à la concentration des droits d’ eau pour une poignée d’irrigants et en réalité augmente les prélèvements dans le milieu, contrairement à ce que les promoteurs de ces méga-bassines veulent faire croire. C’est leur deuxième grand mensonge après celui de bassines qui seraient remplies avec de l’eau de pluie. 🤥Mensonge dévoilé par le démontage d’une pompe le 6 novembre dernier d’une bassine au fonctionnement illégal. Ces bassines sont remplies par pompage dans les nappes.
🌳🌱🌱🌲🍃Des arbres ont été plantés, les premiers bourgeons du printemps maraichin🌷🌸💮 sont sortis!
👉Enfin, le cortège malgré les gaz lacrymogènes et un blocage à l’entrée de Vallans pourtant en zone autorisée, a pu rejoindre la quinzaine de tracteurs de confédérés qui avait fait tout ce chemin pour visibiliser la lutte paysanne contre les méga-bassines.
📢De belles prises de parole ont pu avoir lieu tout au long de la journée, de confédérés et de représentants de toutes les organisations appelantes, de la porte parole d’Attac, du président de la Fnab et de Javier paysan espagnol de la COAG venu pour l’occasion, syndicat agricole membre de La Via Campesina, et la soirée s’est poursuivie dans la bonne humeur autour d’un repas et de concerts.
L’eau est un commun, préservons et partageons-la !
📣Vive l’agriculture paysanne !
📣Luttons pour une alimentation de qualité accessible à toutes et tous!
✊On lâche rien !
✊No bassaran!
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire