L’Etat lui a reproché d’avoir recueilli des réfugiés « aux cheveux crépus »

1 j 
Il a fait de la prison parce que l’Etat lui a reproché d’avoir recueilli des réfugiés « aux cheveux crépus ».
Aujourd’hui, l’Etat ouvre logiquement grand ses portes aux Ukrainiens aux yeux bleus
Alors, Cédric Herrou s’interroge sur notre politique d’accueil et notre empathie à géométrie variable.

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire