Législatives 2022 : la Nupes commence à faire trembler la majorité présidentielle

La majorité et la Nupes sont au coude à coude dans les sondages à l’approche des élections législatives des 12 et 19 juin prochains.

Jean-Luc Mélenchon à la conférence de presse de la Nupes, le 19 mai 2022.
Crédit : AFP
RTL/ Aurélie Herbemont – édité par Florine Boukhelifa

À deux semaines des élections législatives, Élisabeth Borne a donné lundi 30 mai le coup d’envoi de la campagne officielle. La cheffe de la majorité s’en est notamment pris à la Nupes, évoquant son “malaise” et son “inquiétude pour le pays” face à Jean-Luc Mélenchon. “La Nupes, ce n’est pas le Front populaire, c’est un front renversé qui prétend combattre le RN alors que certaines convergences sont troublantes”, a-t-elle déclaré.

Il faut dire que la majorité et la Nupes sont au coude à coude dans les intentions de vote. L’objectif est donc d’activer la peur face aux Insoumis, alors que les sondages donnent une majorité moins large qu’à la sortie de la présidentielle à Emmanuel Macron, 290 à 330 élus selon les projections.

Alors que la fourchette basse correspond à un petit siège au-dessus de la majorité absolue, certains blêmissent à l’idée d’une majorité courte avec une opposition survoltée. “Si on finit avec 150 à 200 députés de la Nupes et 40 du Rassemblement national, l’Assemblée nationale sera cauchemardesque”, tremble ainsi un proche d’Emmanuel Macron.

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire