HOPITAL ET MAIRIE DE MANOSQUE LE 07 JUIN

Nous n’avons pas entendu les syndicats lors de la suspension des soignants en septembre dernier. Il est bien temps de se soucier de leur sort alors qu’ils ont été virés comme des malpropres sans aucune indemnisation. Il faut savoir reconnaître ses erreurs et réparer les dégâts causés par toutes ces absurdités. Le peuple en a assez de toutes ces mesures liberticides qui ne mènent qu’à la destruction. Un peu d’humanité et de compassion ne ferait pas de mal.
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire