Deux gilets jaunes verbalisés pour « distribution de tracts » relaxés à Montpellier

Deux ans après avoir été verbalisés pour entrave à la circulation, deux gilets jaunes du rond-point des Près d’Arènes ont été relaxés par le tribunal de police de Montpellier.

Deux Gilets jaunes verbalisés pour « distribution de tracts » sont relaxés par le tribunal de police de Montpellier © Radio France – Valentin BERTRAND

« C’est une victoire historique », s’exclame Jean*, un gilet jaune de la première heure. Il y a deux ans, le 11 mai 2020, lui et un « camarade » du rond-point des Près d’Arènes de Montpellier ont reçu deux PV d’entrave à la circulation. Il leur est reproché d’avoir distribué des tracts aux conducteurs à l’arrêt. Eux ont toujours nié et après plusieurs recours, le tribunal de police de Mtpellier les a relaxé le 14 mars dernier.

Un moment « marquant »

Ce 11 mai 2020 était déjà en soit un « moment marquant », se rappelle Jean, 67 ans. En ce premier jour du déconfinement, ils étaient une dizaine à se retrouver pour « montrer simplement (leur) présence et dire ‘On est là' », poursuit Jean. La démonstration a donc tourné court. Deux fois 135 euros plus tard, le groupe libère le rond-point.

Trois Gilets jaunes du rond point des Près d'Arènes à Montpellier
Trois Gilets jaunes du rond point des Près d’Arènes à Montpellier © Radio France – Valentin BERTRAND

Après avoir contesté l’amende, encaissé un premier refus, un second, puis attaqué les refus devant le tribunal de police, et de nouveau contesté un troisième rejet, Richard Aubazit est satisfait d’avoir finalement eu gain de cause. Une question de principe, selon lui :  « Vous pensez bien qu’on a tenu pendant deux ans parce qu’on voulait vraiment que vérité soit faite ». Ce serait même, à l’en croire, une relaxe qui pourrait faire jurisprudence : « Ça nous garanti de pouvoir continuer à nous exprimer ».

* Certains prénoms ont été modifiés.

Richard Abauzit

 

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire