Manif demain à la gare de Digne à 18 heures

Salut !

Je viens d’apprendre qu’il y a une manif demain jeudi à 18 h. à la gare SNCF de Digne pour protester contre la réduction du trafic des trains (Chemins de fer de Provence), et du Train des Pignes..

Bonne journée !

Mireille


Depuis le début du mois, une grève affecte la ligne du train des Pignes. Les syndicats redoutent que des trains ne disparaissent et que des dessertes soient supprimées. Explications.

« Adieu service public, place à la rentabilité ! » Le message des grévistes est on ne peut plus clair ce lundi de Pentecôte. Ils redoutent des suppressions de train sur cette ligne mythique.

En réalité cela concerne uniquement la partie haute de la ligne à savoir entre Annot et Digne-les-Bains.

Côté passagers rencontrés sur place, ces annonces qui devraient entrer en vigueur d’ici quelques mois, font bondir : « On favorise Nice, s’étrangle Véronique, on paie des impôts comme toute le monde, nous on est des oubliés, on veut un transport de qualité, la ligne a quand même 164 ans d’âge. »

Pour Denis, la ligne est tout simplement « utile » martèle-t-il à qui veut l’entendre. Une sorte de mission de service public.

C’est en ces termes aussi que s’exprime Thomas Hernandez de la CGT. Le syndicaliste rappelle d’ailleurs que sur l’ensemble de la ligne ce ne sont pas moins de 450 000 passagers annuels.

Ce n’est pas rien en effet. Pourtant la ligne ne serait pas rentable pour la région PACA.

La région qui selon nos informations souhaite tout bonnement supprimer à la fois certaines rotations mais aussi et surtout des trains à des horaires où les passagers ne se bousculeraient pas.

Si la grogne semble aller crescendo ces derniers jours c’est que les modifications sont annoncées pour la rentrée de septembre alors on espère ici encore pouvoir faire bouger les choses.

Très concrètement le train qui partait à 7h10 de Digne pour être à 10h30 à Nice sera supprimé à la rentrée. Le premier train arrivera désormais à 14h30 sur la côte. Le train de retour restant programmé à 17h10.

Pour les porte-paroles du mouvement, cela est tout à fait inimaginable alors que le maintien des petites lignes permet de désenclaver des villages et des parties de territoire. Tout en insistant sur le caractère écologique du train.

Il y a trois ans déjà une ligne avait subi les frais de ces fermetures entre Nice et Annot mais l’origine était au départ l’effondrement du tunnel de Moriez. Depuis le début de la colère des grèves ont émaillé la ligne.

Pétition

Ainsi, c’est un mouvement perlé qui a été déclenché chaque dimanche et lundi.

Une pétition lancée en début du mois avait déjà récolté il y a quelques jours 11 000 signataires de personnes attachées à ce train dans toute la région PACA.

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire