Communiqué du Parlement de l’Union populaire: L’eau, notre bien commun

Le 14 juillet 2022

Communiqué du Parlement de l’Union populaire

L’eau, notre bien commun

La loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la REpublique) impose un transfert de la compétence de l’eau des communes aux intercommunalités. Ce transfert doit intervenir au plus tard au 1er janvier 2026 pour les Communautés de Communes. C’est déjà fait pour les Communautés d’agglomération depuis le 1er janvier 2021.

Dans le cadre de ce transfert, les Communautés de Communes ont le choix entre maintenir une gestion publique de l’eau et de l’assainissement ou la délégation de cette gestion à une entreprise privée, autrement dit sa privatisation.

L’EAU, C’EST NOUS QUI LA BUVONS, C’EST NOUS QUI LA PAYONS. NOUS AVONS LE DROIT DE SAVOIR ! NOUS AVONS LE DROIT DE CHOISIR !

Nous sommes tous concernés : La distribution l’eau potable et la gestion de l’assainissement par des entreprises privées (Véolia, SAUR, Suez) génère des frais supplémentaires pour les usager·es : marges commerciales, publicité, marketing, rémunération des actionnaires.

Mais à périmètre identique d’intervention, il est établi qu’une gestion publique (commune, régie) est en moyenne 25 % moins chère que la gestion privée. Déjà 43 % de la population française bénéficie d’une gestion publique de l’eau potable, ce chiffre allant croissant.

Or, dans notre département, des initiatives sont prises par des Communautés de Communes ou des Communautés d’Agglomération pour déléguer la gestion de l’eau aux groupes privés.

Le Parlement de l’Union Populaire du 04 s’oppose à ces projets de privatisation de ce bien commun, indispensable à chacun, à l’heure où les sécheresses et les canicules se succèdent, et où l’eau manque et va encore plus manquer.

Ce devrait être un sujet politique majeur à débattre, et les citoyens doivent prendre part à ce débat.

La régie publique incluant un comité d’usagers devrait être la règle, comme la suppression des abonnements et la gratuité des premiers mètres-cubes d’eau indispensables à la vie digne.

Le Parlement de l’Union Populaire 04 partage les constats et soutient les propositions du programme de l’Avenir en Commun « L’eau notre bien commun » https://melenchon2022.fr/livrets-thematiques/eau/, partagé par l’intergroupe parlementaire Nupes https://nupes-2022.fr/le-programme/#chapitre2

Il appelle tous les citoyen·nes à la vigilance, l’exigence de transparence dans les débats et à demander à être associé·es aux décisions.

Le Parlement de l’Union Populaire des Alpes de Haute-Provence.

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire