LA LUTTE. MÊME AU QATAR

Manifestation de travailleurs étrangers dans le centre ville de Doha. Alors que Human Rights Watch a lancé une campagne de communication afin de réclamer à la FIFA et au Qatar d’améliorer les compensations accordées par le pays aux travailleurs migrants maltraités et à leurs familles, les salarié.es ont eux, décidé de sortir dans la rue, chose rare au Qatar.
A trois mois de la Coupe du Monde, ces travailleurs ne sont pas payés.
Les ouvriers sont majoritairement étrangers et n’ont pas accès à la possibilité d’adhérer à un syndicat. Le droit de grève est donc inexistant pour eux.
On rappellera qu’en 2014, une centaine d’ouvriers avaient été interpellés pour faits de grève.
Et que 6 500 travailleurs migrants sont morts dans les chantiers de construction des stades au Qatar depuis 2010, d’après The Guardian le mardi 23 février 2021.
Leur courage est donc à saluer.

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire