Hadis Najafi, assassinée par la police dans une manifestation, devient le nouveau visage de la colère en Iran

MARTYRE La jeune femme a été abattue par la police de six balles dans la tête, le cou et la poitrine

20 Minutes
Capture d'écran Twitter de Hadis Najafi, une jeune iranienne assassinée par la police lors d'une manifestation.
Capture d’écran Twitter de Hadis Najafi, une jeune iranienne assassinée par la police lors d’une manifestation. — Capture d’écran Twitter/Masih Alinejad

Dimanche, la mort d’une autre jeune femme a provoqué un nouvel émoi en Iran. Hadis Najafi a été abattue par la police de six balles dans la tête, le cou et la poitrine. Une vidéo de la jeune femme de 20 ans, se nouant les cheveux avant d’aller manifester, était devenue virale en ligne. Elle date de jeudi dernier, tout comme son exécution par les forces de sécurité d’Iran un peu plus tard.

« Une vraie héroïne »

Ce n’est que dimanche que la journaliste iranienne, Masih Alinejad, qui s’est entretenue avec la sœur de la victime a appris et diffusé l’information de son décès, provoquant une nouvelle vague d’émotion dix jours après la mort de Mahsa Amini.

« Elle doit devenir un autre symbole comme Mahsa Amini car elle n’a pas gardé le silence face à la tyrannie. Elle a été tuée pour avoir protesté contre la mort brutale de Mahsa. J’appelle le monde à être aussi la voix de Hadis Najafi. Une vraie héroïne », a déclaré la journaliste iranienne, dont les propos sont rapportés par nos confrères de Ouest France.

Hommages en ligne

« Hadis était une fille avec un grand cœur qui adorait danser », a déclaré la sœur de Hadis Najafi à la journaliste iranienne. « Cette jeune femme s’appelait Hadis Najafi, elle avait 20 ans. Elle a été tuée par la police du régime iranien la nuit dernière. Soutien aux Iraniennes et Iraniens qui luttent avec courage, parfois jusqu’à la mort, pour défendre la liberté et la démocratie », a réagi l’ancien président français François Hollande.

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnes lui rendent hommage en dessinant son geste ou en le reproduisant, comme elle, dos à la caméra.

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire