« Bella ciao », cheveux coupés, manifestante tuée : trois vidéos qui symbolisent la colère des femmes en Iran

Des extraits de vidéos virales diffusées sur les réseaux sociaux pendant la contestation en Iran, en septembre 2022. (Captures d’écran / Twitter)
Des extraits de vidéos virales diffusées sur les réseaux sociaux pendant la contestation en Iran, en septembre 2022. (Captures d’écran / Twitter)
Par C.B.

·Publié le 

C’est une vidéo de six secondes seulement, vue près de trois millions de fois sur Twitter. Elle montre une jeune femme blonde se nouer les cheveux dans la rue pendant une manifestation en Iran, où la colère gronde toujours après la mort de Mahsa Amini, décédée à la suite de son arrestation par la police des mœurs. Une scène devenue rapidement l’un des symboles de la détermination des Iraniennes face aux autorités religieuses et l’obligation de porter le voile.

Mais ces images revêtent aujourd’hui une dimension plus tragique encore : la journaliste iranienne Masih Alinejad, qui avait relayé la vidéo dans un premier temps, a ensuite annoncé sur Twitter, dimanche 25 septembre, que la personne vue à l’écran avait péri sous les tirs de la police. Elle s’appelait Hadis Najafi et était âgée de 20 ans. Selon des témoignages qu’Amnesty International a confirmés au « Point », la manifestante a été la cible de « tirs de fusils de chasse à billes de plomb ». Elle a été touchée six fois au niveau de la tête, du cou et de la poitrine.

Arrestations massives

Outre celui de Hadis Najafi, d’autres visages symbolisant la contestation ont émergé ces derniers jours à travers des vidéos publiées sur les réseaux sociaux. Telle cette femme qui se coupe les cheveux pendant les funérailles d’un manifestant, reprenant un geste adopté par de nombreuses Iraniennes pour exprimer leur colère. Ou encore cette anonyme, sans voile là encore, qui interprète en persan « Bella ciao », un chant associé aux partisans italiens qui luttaient contre le fascisme. Des images à découvrir dans notre montage vidéo ci-dessus.

Quelque 1 200 manifestants ont été arrêtés depuis le début de la contestation, selon un bilan fourni lundi 26 septembre par les autorités. Ces dernières recensent 41 personnes tuées, un chiffre englobant manifestants et forces de l’ordre. L’ONG Iran Right Watch (IRW) comptabilise quant à elle au moins 57 manifestants tués à ce jour.

 

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire