La baisse de la fiscalité du capital

« Ce gonflement de la fortune des plus aisés a-t-il profité à l’économie par un ‘ruissellement’ qui les pousse davantage à consommer et mieux investir ? La réponse est non. En fait ‘l’effet de richesse’ n’a fait que créer plus d’épargne…et moins d’investissement. »
Encore un économiste français, directeur de la recherche et des études de Natixis et administrateur de Total, qui perd la foi ! Triste époque, et pauvre Patrick ! 🥺

 

Peut être une image de 1 personne et texte qui dit ’PATRICK ARTUS, conseiller économique Natixis En France, la baisse de la fiscalité du capital est un échec Réduction de les revenus du capital: Macron espérait ainsi relancer l'investissement. Iln'afait afait alumenter l'inflation actifs, sans créer de richesse. Français connu spectaculair totale Francas (actions, obligations, patrimoines, constitués d'actions, 10% lamoitié réponsee existants, crée as ancien. donc ne l'emploi. d'abord sur avant) excluant 45% l'ISF ctifs salariés. faute devaient dans Une généraliser taudrait ociété projet logements Hormis valorisations. quelques effets bénéfiques levées start-up leur fiscal investir manière concentration richesses, préjudiciable consommation, l'investissement N°750 223’

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire