L’audition libre

Un manifestant

Salut on change encore de système hier en manif les gens arrêtez ont être relaxés pour passer en audition libre soit disant une  nouvelle loi ? tu peux nous aider merciii

Réponse juridique

Salut

Il n’y a rien de nouveau.

Créée en 2014, l’audition libre est une audition de suspect libre. Elle est encadrée par l’article 61-1 du Code de procédure pénaleElle est préconisée dès lors qu’il existe des raisons plausibles de soupçonner que la personne a commis ou tenté de commettre une infraction.

Si l’infraction concernée n’est susceptible d’être punie par une peine de prison, il est inutile de se faire assister par un avocat. Il n’existe aucune contrainte à l’encontre de la personne convoquée. De plus, cette dernière peut quitter le commissariat au cours de l’audition ou se taire

Lors de l’audition, le Procureur de la République dispose de la prérogative de l’opportunité des poursuites : relaxe, tribunal correctionnel ou composition pénale devant le délégué du procureur (amende).

Il faut toujours refuser cette dernière, en partant d’une argumentation de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, que je développerai éventuellement. Je ne tiens pas à la mettre à disposition de n’importe qui. Mon but : lors de la convocation devant le délégué, enterrer  la procédure pénale, en raison de la surcharge des tribunaux !

Par contre, nous avons une leçon à retirer de la manifestation du 10 :

https://www.infolibertaire.net/%F0%9F%A6%BA-10-septembre-lappel-des-gilets-jaunes-empeche-par-la-police/

La répression logique du gouvernement pose la question de la non-violence, que confirme : https://www.adam-salamon-philosophe.fr/ordre.html. J’ai amélioré ce texte comme suit :

Pour le Pouvoir, la moindre contradiction légitime ou la moindre résistance, même symbolique, que nous lui opposons sont toujours interprétés comme des formes de violence.

Ce sont des femmes et des hommes, larbins du pouvoir d’État, qui disposent de la violence la plus raffinée par la perfection technique de leurs appareils de destruction comme des armes utilisées par les «  forces aux ordres » pour les protéger. Cette technicité doit être comparée à la rusticité des moyens utilisées par les manifestants pour se défendre ! Pour les médias, cette violence-là s’évanouit dans une sorte d’obscurité.

Bonne journée.

Le 11/09/2022 à 22:44, xavier adam a écrit :

 

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire