Russie : la longue liste des morts mystérieuses d’oligarques

Russie : la longue liste des morts mystérieuses d’oligarques

Ivan Pechorin, l’homme de confiance de Vladimir Poutine sur les questions du développement des ressources arctiques de la Russie, est décédé le 10 septembre après être tombé d’un bateau. Au moins dix hommes d’affaires russes sont morts depuis le début de l’année.

Anadolu Agency via AFP

C’est une nouvelle mort suspecte d’un oligarque russe. Elle s’ajoute à une liste de décès mystérieux qui s’allonge de jour en jour. Ivan Pechorin, 39 ans, directeur général de la Far East and Arctic Development Corporation (Corporation pour le développement de l’Extrême-Orient et de l’Arctique), serait tombé d’un bateau à pleine vitesse et est décédé samedi 10 septembre près de l’île Roussky, dans la mer du Japon, en Russie, près de Vladivostok.

Selon le Daily Mail, il serait « tombé par-dessus bord » d’un voilier alors qu’il ne savait pas nager. Son corps a été retrouvé lundi 12 septembre, après plus d’une journée de recherches. Selon plusieurs médias russes, dont le quotidien Komsomolskaïa Pravda, l’oligarque était ivre quand il est tombé dans l’eau. Ivan Pechorin, homme de confiance de Vladimir Poutine concernant les questions du développement des vastes ressources arctiques de la Russie, a modernisé l’aviation dans l’est de la Russie.

La dernière apparition publique d’Ivan Pechorin a eu lieu au Forum économique de l’Est, qui s’est tenu du 5 au 8 septembre à Vladivostok en présence de Vladimir Poutine, relève NewsweekLe Daily Mail rapporte qu’Ivan Pechorin a pris la parole lors d’une session intitulée « Chacun a sa propre route : la logistique d’un monde changé ». Nommé par le président russe, Ivan Pechorin avait succédé à ce poste à Igor Nosov… Lui-même décédé en février 2022, à 43 ans, d’un accident vasculaire cérébral.

Ravil Maganov, un suicide par défenestration ?

Le 1er septembre dernier, le groupe pétrolier privé russe Loukoïl annonçait la mort de son président du conseil d’administration, Ravil Maganov, décédé selon un communiqué des suites d’une « grave maladie ». Plus tôt dans la journée, plusieurs médias et agences de presse russes, citant des sources anonymes, avaient affirmé que Ravil Maganov était décédé à l’Hôpital clinique central de Moscou.

Une source policière anonyme, citée par l’agence de presse publique TASS, affirmait qu’il s’était suicidé en se défenestrant, après avoir été admis à l’hôpital pour des problèmes cardiaques. Cette source a précisé qu’il prenait des antidépresseurs. Ravil Maganov, né en 1954, était l’un des dirigeants historiques de Loukoïl, la plus grande société pétrolière et gazière privée de Russie, fondée en novembre 1991. Selon Loukoïl, il avait imaginé et proposé le nom de l’entreprise.

En mars 2022, Loukoïl avait été l’une des très rares entreprises russes à appeler à arrêter l’offensive russe en Ukraine, qui a été suivie d’une avalanche de sanctions occidentales contre les grands groupes et hauts responsables russes.

Six décès associés à Gazprom et à Loukoïl

Ivan Pechorin est au moins le dixième homme d’affaires russe de premier plan à trouver la mort par suicide ou dans des accidents inexpliqués depuis la fin janvier 2022, dont six associés aux deux plus grandes sociétés énergétiques russes, quatre sont liés au géant russe de l’énergie Gazprom ou à l’une de ses filiales, les deux autres étant associés à Loukoïl.

La série noire a commencé par la mort de deux anciens cadres de Gazprom. En janvier, le directeur général de la compagnie, Leonid Schulman, avait été retrouvé inerte dans sa salle de bains, dans la région de Saint-Pétersbourg. Son directeur adjoint, Alexander Tyulyakov, avait lui été découvert pendu quelques semaines plus tard. Selon divers témoignages, les policiers dépêchés sur place avaient été priés de quitter les lieux par les services de sécurité de Gazprom. Le 28 février, c’est le magnat russe d’origine ukrainienne, Mikhail Watford, qui était retrouvé mort chez lui à Surrey, au Royaume-Uni. Il était pendu dans le garage de sa maison.

Le 24 mars, le milliardaire Vasily Melnikov ainsi que sa femme Galina et ses deux fils étaient retrouvés morts dans leur appartement de luxe à Nizhny Novgorod, dans l’ouest de la Russie. Ils portaient chacun des traces de coups de couteau. Selon le quotidien économique russe Kommersant, les enquêteurs ont conclu que Vasily Melnikov avait tué sa femme de 41 ans et ses enfants de 10 et 4 ans avant de se suicider. D’après le média ukrainien Glavred, l’entreprise du milliardaire subissait d’importantes pertes avec les sanctions occidentales.

Le 19 avril, Vladislav Avaev, ancien vice-président de la troisième plus grande banque russe Gazprombank, était retrouvé mort dans son appartement à Moscou avec un pistolet entre les mains. Les policiers sont rapidement tombés sur les cadavres de la femme et de la fille de l’oligarque. L’appartement semble avoir été verrouillé de l’intérieur. Les enquêteurs ont penché pour un double homicide suivi d’un suicide.

Un ex-cadre de Loukoïl retrouvé mort dans la cave d’un chaman

Le lendemain, à 4000 kilomètres de la capitale russe, le corps de Sergey Protosenya, un ancien cadre supérieur du géant russe de l’énergie Novatek, était retrouvé, suspendu à une corde dans le jardin d’une villa de la station balnéaire de Lloret de Mar, dans le nord-est de l’Espagne. Sa femme et sa fille gisaient dans le sang, les corps lacérés par de multiples coups de couteau. Selon les médias locaux Telecinco et El Punt Avui, une hache et un couteau avaient été retrouvés à côté du corps de Sergey Protosenya. La piste du double homicide suivi d’un suicide était là encore privilégiée par les enquêteurs.

Le 8 mai, un ancien directeur général de Loukoïl, Alexander Subbotin, est mort… chez un chaman, dans la banlieue de Moscou. Il a été empoisonné par du venin de crapaud, comme le mentionne Le Monde. Selon le journal britannique The Independent, l’homme de 43 ans se serait rendu, sous l’emprise de l’alcool et de drogues, chez le chaman surnommé « Magua Flores », qu’il connaissait depuis de nombreuses années. Ce dernier lui aurait incisé la peau pour y verser le venin. Alexander Subbotin aurait alors été victime d’un malaise cardiaque et serait décédé dans le sous-sol de la maison du chaman, dans une pièce utilisée pour les rituels vaudous jamaïcains, selon l’agence de presse d’Etat russe TASS.

Le 4 juillet, c’est dans la piscine de son manoir, situé dans la banlieue huppée de Saint-Pétersbourg, que le corps sans vie de Iouri Voronov avait été découvert, une balle dans la tête. Cet oligarque de 61 ans travaillait avec Gazprom. Suicide ou assassinat ? La commission d’enquête locale a privilégié la piste d’un « différend avec des partenaires commerciaux ».

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire