Appel à mobilisation pour défendre la Montagne de Lure

karolakolbe@mailoo.org
lun. 24 oct

Chèr.es toutes et tous,

un mail de plus dans votre boîte, et en prime pour demander votre aide.

Je fais partie du collectif Elzéard – Lure en Résistance qui s’est créé il y a environ deux ans avec une poignée de gens, quand nous avons appris qu’une vingtaine de projets d’installations industrielles de panneaux photovoltaïques existait sur la Montagne de Lure.

Entre 600 et 1000 ha de forêt sont concernée par des futures coupes rases sur des terrains communaux ou privés. Transition énergétique oblige. Dans un premier temps, nous nous sommes attelé.es à sensibiliser les habitant.es de ce territoire avec des événements, des projections de film, des rencontre débats, une présence sur les marchés et bien d’autres choses.

C’est un sujet difficile. Souvent les réactions étaient : il faut bien faire quelque chose, on ne peut pas être contre tout. Nous avons des sympathisants, mais le noyau actif n’est pas assez grand.

L’évidence du non-sens de couper des arbres en pagaille pour cette transition ne semble pas arriver dans la tête de la population locale.

Depuis le 19 septembre, les choses se sont accélérées. Une entreprise de défrichage est arrivée sur commande de la multinationale BORALEX pour anéantir 17 ha d’une plantation de cèdres âgé de 15 ans et la repousse naturelle de pins. Nous étions beaucoup trop peu nombreux pour empêcher la destruction de cette jeune forêt.

D’autres forêts risquent le même sort. Il faut être nombreux quand un défrichage démarre pour arriver à empêcher les travaux.

D’où ma demande :

Est-ce que vous seriez prêt.e à faire partie d’une liste de mobilisation (téléphone et/ou mail) et de me communiquer votre n° de téléphone pour que le collectif Elzéard soit en mesure de vous prévenir rapidement, quand nous apprenons un nouveau début de défrichage ?

La deuxième question est si vous pouvez ensuite être multiplicateur pour diffuser l’appel à mobilisation dans votre famille et votre réseau d’ami.es et de connaissances ?

Certain.es parmi vous font déjà partie de nos sympathisants, mais nous cherchons une façon de mobiliser plus largement dans les cas d’urgence.

En espérant de vous lire,

je vous salue chaleureusement

Karola

P.S en pièce jointe un tract à diffuser sur les événement du 19 au 22 septembre à Cruis et le site d’Elzéard à consulter : www.lureenresistance

Saccage dans la Montagne de Lure

Lundi, le 19 septembre 2022, les bûcherons d’une société forestière ont commencé d’abattre
une forêt communale de jeunes cèdres à Cruis, 04.
L’affichage sur place du permis de défrichage a été soigneusement omis pour ne pas alerter les
opposants locaux à ce projet désastreux.
Le commanditaire de ce massacre : la multinationale BORALEX avec siège au Canada.
A nommer aussi leurs acolytes : le maire de Cruis et son conseil, l’ONF, et pour finir l’État
français qui diminue les dotations aux communes et autres budgets.
Environ 17 ha de sol seront livrés à l’érosion, alors que le permis pour l’installation d’un
hypothétique parc de panneaux solaires est accordé, mais le recours auprès du tribunal
administratif déposé par l’association AMILURE n’est pas encore jugé.
Nous venons de vivre un été caniculaire. Les forêts brûlent. Nous savons que les arbres c’est la
vie. Les forêts sont nos alliées pour un moindre impact du changement climatique.
Les opposants mobilisés sur place le mardi ont pu obtenir l’interruption du chantier, mais le
lendemain le massacre a repris par manque de mobilisation suffisante et par désintéressement
de la préfecture.
Jeudi 22, nouvelle action pour bloquer l’accès au chantier avec nos véhicules, afin de
manifester notre désaccord.
Les bûcherons montent à pieds. Deux gendarmes présents relèvent toutes les plaques
d’immatriculations. Nous décidons de monter au chantier-même et de nous interposer entre les
arbres et les bûcherons. Nous traversons un immense cimetière d’arbres couchés, on dirait une
plage avec des centaines de baleines vertes échouées. L’ambiance est tendue. Deux vigiles
engagés par BORALEX sont présents. Quatre gendarmes sont là quand quelques militant.es
ont décidé de monter sur des arbres. Alors un des bûcherons s’attaque à un arbre occupé par
une militante. Les gens présents crient pour qu’il arrête, les gendarmes n’interviennent pas. La
militante, à environ 3m de hauteur, chute avec l’arbre sur le sol. Le choc est grand, on appelle
les pompiers. Enfin les gendarmes relèvent l’identité du bûcheron. La militante est évacuée sur
les urgences de Sisteron. Ça aurait pu être pire – des contusions et des points de sutures au
genoux.
Aujourd’hui Cruis, demain Ongles, Banon ou une autre forêt de la Montagne de Lure pourrait
être victime des nombreuses multinationales, QEnergy, ENGIE, EDF, HANWHA,…
Raser des forêts comme programme pour une transition énergétique est pure folie .
Il en va de même pour les espaces naturels et agricoles.
Réfléchissons ensemble à des stratégies de lutte contre ces projets destructeurs et à des
alternatives, en priorité à la sobriété.

Nous n’abandonnerons pas ! Rejoignez nous sur le terrain !

Le collectif Elzéard – Lure en Résistance
resistance-pv-lure@protonmail.com
tel. 06 64 99 77 86
www.lureenresistance.fr

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire