La société fait des prostituées…

5 j 
Lecture en cours :
« La société fait des prostituées, pour que les femmes chanceuses, dites honnêtes femmes, puissent s’offrir la vertu ; puissent traverser la voie publique sans subir l’assaut des mâles. La société fait des pauvres, pour que les heureux aient plus que le nécessaire : le superflu ; plus que le superflu : le luxe. »
« Nous passons notre vie à dire aux humbles (c’est notre conviction et c’est notre devoir) qu’ils sont volés, exploités, assassinés lentement ; qu’ils sont de la chair la machine, que leurs filles seront de la chair à plaisir, que leur fils seront de la chair à canon. Nous attisons les colères ; nous embrasons les intelligences ; nous incendions les âmes ; nous faisons, de ces parias, des citoyens, de ces résignés, des révoltés, au nom de la suprême justice et de l’équité souveraine. »
L’INSURGÉE
Séverine
Préface de Paul Couturiau
Postface de Laurence Ducousso-Lacaze et Sophie Muscianese
272 pages – 20 euros
Éditions L’Échappée – Paris – Octobre 2022
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire