Mort de Steve Maia Caniço : la justice annule la mise en examen de l’ancien préfet de Loire-Atlantique

Vous pouvez partager un article en cliquant sur les icônes de partage en haut à droite de celui-ci.
La reproduction totale ou partielle d’un article, sans l’autorisation écrite et préalable du Monde, est strictement interdite.
Pour plus d’informations, consultez nos conditions générales de vente.
Pour toute demande d’autorisation, contactez droitsdauteur@lemonde.fr.
En tant qu’abonné, vous pouvez offrir jusqu’à cinq articles par mois à l’un de vos proches grâce à la fonctionnalité « Offrir un article ».

https://www.lemonde.fr/societe/article/2022/10/28/mort-de-steve-maia-canico-la-mise-en-examen-de-l-ancien-prefet-annulee_6147753_3224.html

Claude d’Harcourt reste mis en cause, sous le statut de témoin assisté. Le jeune homme de 24 ans s’était noyé en 2019 à Nantes, après une charge policière.

Le Monde avec AFP

Publié aujourd’hui

Le parquet de Rennes a annoncé, vendredi 28 octobre, que la cour d’appel de la ville bretonne avait annulé la mise en examen pour homicide involontaire de l’ancien préfet de Loire-Atlantique, Claude d’Harcourt, après la mort en 2019 de Steve Maia Caniço, à Nantes, pendant la Fête de la musique.

L’ancien fonctionnaire était mis en examen depuis un an, tout comme l’ancien sous-préfet Johann Mougenot et le commissaire de police Grégoire Chassaing, dans l’enquête sur la mort de Steve Maia Caniço, noyé dans la Loire à la suite d’une opération policière controversée sur un quai de Nantes.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Mort de Steve Maia Caniço : un témoin et le téléphone au cœur de l’enquête

Le 5 juillet dernier, devant la chambre de l’instruction, leurs avocats avaient demandé une annulation de la mise en examen, pour les deux premiers ; et un non-lieu, pour le troisième. Les conseils avaient contesté l’indépendance et l’impartialité de l’agence d’expertise Index, qui a réalisé une reconstitution vidéo de l’intervention policière versée au dossier d’instruction. Dans son arrêt rendu vendredi, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Rennes a « prononcé la nullité de l’expertise » de l’agence Index.

Chute pendant l’intervention policière

Le magistrat instructeur avait notifié la fin de l’information judiciaire le 7 mars dernier dans cette affaire. Le parquet de Rennes, qui doit prendre ses réquisitions trois mois après cette notification, déclarait en juin à l’Agence France-Presse qu’il attendait que la chambre de l’instruction se prononce sur les recours des mis en examen.

Steve Maia Caniço, animateur périscolaire de 24 ans, avait disparu après une opération policière destinée à faire cesser une soirée électro en bord de Loire dans la nuit du 21 au 22 juin 2019. L’analyse des relevés du téléphone de son téléphone a permis de situer sa chute dans la Loire à 4 h 33, soit pendant l’intervention policière.

Lire aussi (2020) : Article réservé à nos abonnés « L’opération de police, telle qu’elle a été menée, était de la folie » : un an après la mort de Steve Maia Caniço, l’amertume de ses proches
Notre sélection d’articles sur la mort de Steve Maia Caniço

Le Monde avec AFP

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire