Méga-bassines : malgré les intimidations, la mobilisation Nationale à Sainte Soline est maintenue!    

Le collectif Bassines Non Merci et les Soulèvements de la Terre font le point sur la mobilisation du WE à venir à Sainte Soline et les premiers déroulements de l’action sur place.

Malgré les récentes décisions préfectorales, et certains articles pouvant laisser penser que le rassemblement de ce week-end est interdit, le mouvement national contre les méga-bassines et l’accaparement de l’eau par l’agro-industrie se retrouvera bien samedi 29 octobre à 10h pour manifester et stopper le chantier avant qu’il ne soit trop tard. Des milliers de personnes s’organisent depuis des mois pour converger vers Ste Soline, à l’appel de plus de 150 organisations écologistes, paysannes, syndicales. Sur place, les militant.e.s ont pris position sur un lieu de campement pour que cet accueil se déroule dans de bonnes conditions.

Ce mardi après-midi, une centaine de personnes s’est installée à quelques kilomètres du chantier de la méga-bassine de Sainte-Soline sur des parcelles privées, à l’invitation du propriétaire. Cet ex-irrigant la coop de l’eau Vienne est aujourd’hui fortement critique du modèle bassine et a décidé, après avoir mené une enquête approfondie sur la question, de réorienter son modèle agricole. Il souhaite pouvoir contribuer par cet accueil sur ses parcelles à la mobilisation de ce week-end.

Les interdictions préfectorales font également l’objet d’un référé-liberté par les syndicats (CGT et Solidaires) qui ont appelé à la manifestation. Nous ne laisserons pas arrêter par les coups de pression du gouvernement!

Il est regrettable et révoltant qu’une fois de plus, le mouvement pour la défense de l’Eau doive faire face à des mesures liberticides d’interdiction de manifester. Celles-ci s’exercent sur un territoire très élargi, les arrêtés préfectoraux définissant un périmètre de 12 communes.

Cette nouvelle tentative d’intimidation montre la fébrilité de l’Etat dans cette affaire, et son parti-pris de réprimer et criminaliser les défenseurs du vivant, de la justice sociale et de la paysannerie. Au lieu de reconnaître la légitimité de la mobilisation, portée par une grande diversité de signataires (collectifs, paysans, syndicats, partis politiques…), la préfecture des Deux-Sèvres poursuit sa stratégie de blocage et le passage en force. Elle cherche à faire obstacle à de bonnes condition de rassemblements pour les milliers de manifestants attendus.

Rien de tout cela n’affectera notre détermination à faire valoir que l’eau est un commun, à nous battre pour la transition agricole et le partage juste de cette ressource précieuse. Nous maintenons notre appel à mobilisation nationale à Ste Soline les 29 – 30 octobre (et plus si affinités…).

La mobilisation est en train de s’adapter au contexte. De nouvelles informations et les points de rassemblement seront publiés dès que possible et régulièrement sur le site des Soulèvements de la Terre et le site de Bassines Non Merci

☎ Une infoline (07.53.83.38.00) déjà fonctionnelle permettra d’être tenu.es au courant d’éventuels points de contrôle sur la route, conseils ou autres changements de programme et lieux de RDV. Nous invitons à y envoyer des SMS en cas de points de contrôle sur la route.

Malgré les obstacles, les organisateurs sont sereins et certains que les manifestants parviendront à se rassembler et à manifester de manière joyeuse et déterminée, comme lors des précédentes mobilisations (qui avaient également fait l’objet d’intimidations préfectorales).

Il n’est pas question que les mouvements écologistes et paysans soient paralysés par le gouvernement français et ne puissent faire entendre leurs revendications, plus que cruciales au regard du contexte climatique dramatique.

NO BASSARAN

 

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire