GRÈVE : IL EN FAUT PEU POUR PARALYSER UNE GRANDE VILLE

🚈 GRÈVE : IL EN FAUT PEU POUR PARALYSER UNE GRANDE VILLE.
A l’appel des syndicats de la RATP (CGT, UNSA, SUD-Solidaires et FO), ce 10 novembre, toutes les lignes du métro parisien non automatisées sont bloquées ou sont très fortement ralenties.
Le personnel se bat contre la privatisation de la RATP, pour une hausse des salaires, une augmentation des effectifs et de meilleures conditions de travail, ce qui aurait évidemment une répercussion sur un plus grand confort d’utilisation par les usagers du métro, et du RER.
En effet, depuis début septembre les usagers du métro parisien se heurtent à de nombreux dysfonctionnements directement liés au manque d’effectifs de conducteurs à la RATP.
L’arrivée de Jean Castex à la présidence du groupe RATP ne laisse hélas rien présager de bon dans le sens d’une amélioration de la situation.
Résultat de la grève très suivie de ce 10 novembre : la ville est paralysée. Il en faut donc peu pour bloquer le pays et donc mettre en difficulté le pouvoir car celui-ci s’appuie essentiellement sur les travailleurs et travailleuses essentiels. Les transports en commun en sont un maillon fort.
Si la grève est beaucoup moins suivie cette fois chez les employé.es de la SNCF, il est facile d’imaginer qu’utiliser cette méthode et l’exporter au niveau national, en y incluant les axes routiers pourrait avoir un impact énorme sur le rapport de force.
Peut être une piste de réflexion pour la suite ?
Peut être une image de une personne ou plus, personnes debout, foule et texte qui dit ’GREVE / BLOCAGE Paralyser le pays Une piste à suivre CND’
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire