Mon enfant, je t’ai offert ce monde comme un cadeau empoisonné

Mon enfant
Je t’ai offert ce monde comme un cadeau empoisonné. Je sais qu’il est violences, injustices, épreuves et difficultés et tu dois te demander quel est le but final de cette vie.
En vérité nous sommes porteur du paradis mais nous acceptons l’enfer parce que nous avons peur.
Nous avons peur pour nos vies, pour ce semblant de liberté et pour notre petit confort aussi petit qu’il soit.
On nous a fait croire que rien ne pourrait changer et qu’il fallait vivre avec toutes ces injustices et s’y accoutumer, mais c’est faux.
Nous pouvons renverser le jeu et instaurer de nouvelles règles.
Nous pouvons avancer vers la lumière plutôt que de continuer dans le monde des ténèbres guidé par une poignée de personnes malsaines qui n’ont rien à envier aux pharaons ni à Nabuchodonosor..
Il y a quelques temps les gens avaient encore des choses à perdre, mais l’étau s’est tellement resserré sur le peuple que l’étranglement ne donne plus que deux solutions : Soit nous réagissons et nous défendons nos familles nos vies notre pays, soit nous allons sombrer dans la pauvreté et l’esclavagisme plus grand qu’il ne l’est déjà.
Les changements vont avoir lieu, le monde le ressent, les gens le ressentent et les oppresseurs le ressentent aussi…
Je ne sais pas quand ni comment mais nous sommes plus nombreux que jamais à vouloir leurs faire face.
Alors patiente mon enfant juste un petit peu pacque des jours nouveaux arrivent et tu vas reprendre possession de ton paradis.
Les opposants
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire