Surtout fermez-la

Surtout fermez-la. Au JT, ils ont fait l’exploit de passer en 10 minutes d’un sujet sur le fleuve Tigre, berceau de la civilisation, qui est littéralement mort, à sec, pour la première fois de l’histoire, pour ensuite traiter de terroristes une poignée de citoyens qui luttent contre une méga-bassine industrielle. S’indigner des signes de la fin du monde pour ensuite blâmer la minorité de résistants qui a compris qu’on ne sauvera pas le monde en fermant le wifi le soir.
L’air de rien, le gouvernement est en train de criminaliser le 1% d’âmes courageuses qui se sortent enfin les doigts pour lutter sur le terrain concrètement – pas juste avec des discours, des likes et du greenwashing – contre la destruction du monde en ciblant des projets industriels destructeurs. Où sont ceux qui auront le courage de dire les choses comme elles sont ? D’arrêter de faire semblant ?
Évidemment, les officiels répéteront en boucle qu’on est dans un état de droit, que les industriels ont des propriétés, que les comportements écocidaires, c’est légal, donc il faut les laisser détruire le monde dans le calme et se taire. Et puis, ça rapporte tellement de pognon. Mieux, on va envoyer 1000 policiers pour défendre la destruction du Vivant en direct, comme s’ils n’avaient rien de mieux à faire que de partir en guerre contre leurs propres citoyens qui se défendent comme ils peuvent. Imagine, ces gens éradiqueraient une autre espèce pour un peu de Croissance et d’argent. Bientôt Avatar 2 au cinéma… Quoi, c’est déjà terminé de les traiter de fragiles et de bisounours condamnés à faire des manifs en sarouel et à manger du quinoa ? Il faut attendre la fin du film pour comprendre qu’on n’en sortira pas vivant avec des chansons et des prières ?
Le narratif officiel est clair pour ceux qui ont le bon décodeur : restez chez vous braves gens ! crevez en silence svp. Laissez les détendeurs de capitaux et les grands de ce monde rendre la planète impropre à la vie en vous offusquant éventuellement de la chaleur l’été et du manque d’eau depuis votre canapé. Surtout n’entrez pas en résistance. Surtout ne bloquez pas les grands projets destructeurs. Surtout ne désobéissez pas. Soumettez-vous et pointez du doigt ceux qui osent. Quand tout viendra à manquer faute d’avoir été courageux, on vous vendra du soleil vert. Regardez Hanouna si vous voulez, mais surtout fermez-là !
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire