Un nouveau centre médical bientôt à Forcalquier 21 Novembre 2022

LR: Ce n’est pas en empilant des parpaings qu’on fait venir des médecins dont on a organisé par ailleurs la rareté depuis des décennies. Arracher une médecin là où il exerce pour l’installer ailleurs avec des incitations spécieuses est un jeu à somme nulle. Bien des maison de la santé qui ont fleuri partout par centaines sont des coquilles. Elles ont fait le bonheur des lobbies du bâtiment avec leur innombrable filiales, subventionnées à 80% au nom de la santé publique. Dans ce domaine aussi, c’est du capitalisme assisté. La tambouille pour intégrer l’autre maison de la santé de Forcalquier mijote. Ils trouvent de l’argent pour le BTP, mais ruine l’hôpital public et ne peuvent pas payer convenablement le personnel soignant. Ils marchent sur la tête …

Haute-Provence : un nouveau centre médical bientôt à Forcalquier

21 Novembre 2022

Un nouveau centre médical bientôt à Forcalquier. Un projet qui a été présenté à de nombreux professionnels de santé du territoire jeudi dernier en mairie. En achetant un terrain de 1.700 m² à la municipalité, la Communauté de Communes Pays de Forcalquier- Pays de Lure va bâtir un centre médical à proximité du centre-ville en complémentarité de la maison de santé existante et les différents médecins indépendants.

« 1.000 personnes n’ont pas de médecin traitant sur le territoire », David Gehant

Lorsqu’on sait que le territoire compte 19 généralistes, dont huit qui ont plus de 55 ans, et a été classé « zone d’intervention prioritaire » par l’ARS, la question de la désertion médicale se pose donc clairement. Pour David Géhant, président de l’intercommunalité, ce bâtiment de 300m² doit être une réponse en se dédiant notamment aux soins non-programmés.

En plus des 4 médecins, la structure pourra également compter sur 4 infirmières mais la Communauté de Communes accueille bien entendu les bras ouverts tout praticien intéressé, ce qui permettrait notamment d’avoir des plages horaires plus grandes. Avec une ouverture prévue en avril 2024, ce centre médical demande un investissement de 2 millions d’euros subventionné à 40% par la Région et à 40% par des fonds européens. Si l’UE n’est pas au rendez-vous, l’intercommunalité se tournera donc vers l’État et le Département pour mener à bien ce projet.

C.Lourenço

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire