Haute-Provence : un hôpital de Manosque qui va…

LR: A prendre avec des pincettes…

Haute-Provence : un hôpital de Manosque qui va de l’avant malgré ses fragilités

12 Décembre 2022

SANTÉ / Neuf nouveaux médecins sont arrivés en septembre et l’hôpital aura bientôt un second IRM ainsi qu’une extension du site

– Alpes de Haute-Provence –

Lorsqu’on évoquait ces derniers mois au sein du Centre Hospitalier Louis Raffalli, cela rythmait malheureusement avec la fermeture des urgences de nuit. Un mal récurrent cet été en raison notamment d’un manque criant de personnel. Malgré le retour des intérimaires depuis la rentrée, les urgences ne tournent qu’avec neuf médecins alors qu’il en faut 16 pour que le service fonctionne de façon optimale selon Franck Pouilly, directeur du Groupement hospitalier de territoire des Alpes de Haute-Provence.

« Des nouveaux médecins depuis septembre qui permettent aux généralistes de Manosque de travailler avec les spécialistes de l’hôpital, dont certains collaboreront également avec l’hôpital de Digne les Bains », Franck Pouilly

La situation semble s’être améliorée car il n’y a eu aucune fermeture cet automne mais le problème reste bien présent. Une difficulté de recrutement aux urgences qui n’empêche pas le reste de l’hôpital de se développer avec l’arrivée de neuf médecins. Des médecins qui pourront être utiles au-delà des murs manosquins que Franck Pouilly supervise.

L’hôpital de Manosque connait donc des nouveautés de fonctionnement mais également des projets d’aménagements qui se mettent progressivement en place. Avec un chantier programmé de janvier à juin 2023, un nouveau bâtiment de 120 m² va sortir de terre afin d’y installer une seconde IRM qui s’ajoute aux deux scanners déjà existants. Un investissement de 1,6 million d’euros avec des fonds européens FEDER par l’intermédiaire de la Région. L’hémicycle marseillais mettra cette fois-ci la main à la poche pour une extension du site au niveau de l’unité de soins palliatifs départemental inauguré le 2 novembre dernier qui passera de 10 à 12 lits. Un projet à l’horizon 2024-2025 de 2,5 millions d’euros avec un million d’euros de la Région donc, et 1,5 millions d’euros de l’ARS.

C.Lourenço

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire