Wall Street en baisse alors que les craintes de récession s’amplifient

information fournie parREUTERS16/12/2022 
Des traders travaillent sur le parquet du New York Stock Exchange (NYSE)

Des traders travaillent sur le parquet du New York Stock Exchange (NYSE)

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) – La Bourse de New York a fini en baisse pour une troisième séance consécutive vendredi, alors que se sont encore amplifiées les craintes de voir la Réserve fédérale américaine (Fed) plonger l’économie en récession avec ses mesures continues de resserrement monétaire destinées à lutter contre l’inflation.

L’indice Dow Jones a cédé 0,85%, ou 281,76 points, à 32.920,46 points.

Le S&P-500, plus large, a perdu 43,39 points, soit 1,11%, à 3.852,36 points.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 105,11 points (0,97%) à 10.705,41 points.

Les trois principaux indices de Wall Street enregistrent tous une baisse hebdomadaire. Le Dow Jones a perdu 1,66%, le S&P-500 2,09% et le Nasdaq 2,72%.

Si la décision de la Fed, annoncée mercredi, de relever les taux d’intérêt de 50 points de base était anticipée, les actions ont été encore davantage sous pression à la suite des commentaires du patron de la banque centrale américaine.

Jerome Powell a laissé entendre après la publication du communiqué de la Fed que le resserrement monétaire allait se poursuivre en 2023, avec des taux vus au-delà des 5% – un seuil plus aperçu depuis le creux économique de 2007.

Des déclarations effectuées depuis lors par d’autres responsables de la banque centrale ont alimenté les inquiétudes du marché. Le président de la Fed de New York, John Williams, a ainsi dit vendredi qu’il était possible que les taux soient relevés plus qu’attendu l’an prochain, estimant par ailleurs que la politique de la Fed n’entraînerait pas de récession.

« Une nouvelle fois, comme un air de déjà-vu, le marché semble s’être un peu précipité par rapport à comment et quand la Réserve fédérale va se montrer plus conservatrice et commencer à parler en des termes qui feront comprendre au marché quand elle se montrera moins restrictive », a commenté Keith Buchanan, gestionnaire de portfolio chez Globalt Investments, à Atlanta.

« Le marché est désormais plus craintif à l’égard d’une politique qui resterait aussi restrictive (…) Il y a des craintes qu’une erreur de politique est plus probable », a-t-il ajouté.

Une enquête publiée vendredi montre que l’activité économique aux Etats-Unis s’est dégradée plus qu’attendu en décembre, sous l’effet d’un déclin des nouvelles commandes à un plus bas de plus de deux ans et demi.

Tous les secteurs majeurs du S&P-500 ont reculé, en particulier l’immobilier qui a perdu près de 3%.

Côté valeurs, Meta Platforms a progressé de 2,82% après que JP Morgan a revu sa recommandation à la hausse.

Adobe a pris 2,99% à la suite de prévisions de bénéfice au premier trimestre 2023 supérieures aux attentes.

(version française Jean Terzian)

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire