Les laquais de Macron piégés

C’est la journaliste Eve Roger qui balançait l’info lors d’une émission sur France 5 lundi soir. Deux jours avant la grande mobilisation contre la réforme des retraites qui a rassemblé 2 millions de personnes, Macron organisait sa propagande. 10 éditorialistes célèbres ont été reçus par Macron à l’Élysée, pour manger avec le président. Il s’agissait d’un déjeuner «secret» visant à influencer l’opinion avec ses éléments de langage. Dès le lendemain, ces mêmes éditorialistes ont recraché les consignes dans leurs médias respectifs : «Macron ne cédera pas», «Macron ne croit pas à la victoire de l’irresponsabilité», histoire de décourager et affaiblir la contestation.

Qui était autour de la table ? Il y avait notamment :

➡️ Dominique Seux, «économiste» ultralibéral qui officie à la fois chez Radio France et dans le journal Les Échos

➡️ Guillaume Tabard, du journal de droite Le Figaro et chroniqueur chez Radio Classique

➡️ Nathalie Saint-Cricq, qui squatte les antennes de France télévision depuis des années et interviewe avec complaisance les gens de pouvoir.

➡️ Il y avait aussi Benjamin Duhamel, tête à claque de BFMTV… Qui est d’ailleurs le fils de Nathalie Saint-Cricq ! Le papa du présentateur est Patrice Duhamel, directeur général de France Télévision et président d’une école de journalisme. Encore un jeune qui s’est fait tout seul, à la seule force de son mérite !

➡️ Pour partager des discussions gourmandes avec Macron, il y avait aussi Françoise Fressoz du quotidien Le Monde, qui fait régulièrement des envolées lyriques sur les talents extraordinaires du président.

On peut difficilement faire plus caricatural : des élites médiatico-politiques consanguines qui se retrouvent en secret dans un château pour influencer les esprits. Le monarque entouré de courtisans pour manipuler le bon peuple. Le tout pour faire passer une mesure violente et impopulaire. Mais qui prend encore ces éditocrates au sérieux ?

Cette affaire ne montre pas seulement l’état désastreux du paysage médiatique français et sa soumission totale au pouvoir. Le fait que l’info ait fuité montre la perversité de Macron. Il ne se contente pas de laquais soumis, il veut que ça se sache. Il humilie ses propres vassaux pour bien montrer qui a le pouvoir, et qui lui doit allégeance.


Source : https://twitter.com/Brevesdepresse/status/1617581971542089728

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire