Adrien Quatennens exclu du Parti de gauche

French Member of Parliament of the leftist La France Insoumise (LFI) party Adrien Quatennens (R) gestures during a session of questions to the Government at the French National Assembly in Paris on October 13, 2020. / AFP / Bertrand GUAY

Le député de La France insoumise, condamné pour violences conjugales, avait été suspendu le 20 septembre 2022.

Le Monde avec AFP

Publié hier à 20h11

Adrien Quatennens ne réintégrera pas les rangs du Parti de gauche (PG). Le député, condamné en décembre pour violences conjugales et qui a repris son travail parlementaire en janvier, est exclu de la formation fondée par Jean-Luc Mélenchon et membre fondatrice de La France insoumise (LFI).

« Le secrétariat exécutif national du PG décide de transformer la suspension d’Adrien Quatennens en exclusion », a annoncé le parti dans un communiqué, mardi 24 janvier. Le député du Nord était suspendu depuis le 20 septembre 2022, au début de l’affaire.

Le PG a justifié sa décision par ses « principes et son programme combattant les violences faites aux femmes, et à la lumière de la communication qui renverse la charge de la violence ». Le parti fait allusion à une interview télévisée donnée en décembre où Adrien Quatennens détaille les circonstances de la gifle assenée à son épouse et des multiples textos qu’il lui a adressés.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Affaire Adrien Quatennens : son épouse l’accuse de violences anciennes et répétées, LFI plonge dans la crise

Ces faits lui ont valu une condamnation de quatre mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Lille, ainsi qu’une suspension du groupe des députés de LFI jusqu’en avril. Son interview a, en outre, suscité l’indignation de plusieurs cadres « insoumis », qui ont réclamé que la décision de suspension pour quatre mois soit réévaluée. Le député Alexis Corbière a évoqué une « clause de revoyure » avant son retour programmé dans le groupe.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Le cas d’Adrien Quatennens divise toujours La France insoumise

Le Monde avec AFP

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire