Après Le Suicide D’un Agriculteur : Conjoint, Famille, .

J’ai 47 ans … 30 ans de vie de paysanne …
Bientôt 11 ans d’après suicide …
Bientôt le 12 ème Noël sans toi …
Le 12 ème Noël de ma « nouvelle vie » …
Cette année 2023 m’a beaucoup replongée en 2012 …
La crise
Les nuits d’inquiétudes …
Ce temps gris et maussade …
Des solutions à trouver pour ne pas perdre la ferme, ça te rappelle quelque chose non mon Guillaume ?
Y’a des jours où je n’ose même pas regarder mes bêtes en face tellement ça me fait mal car je ne sais pas si on va survivre à cette crise … Et pour elles c’est la mort si je meurt …
Ce mois de décembre notre grande a fait une cagnotte familiale pour m’aider à payer à manger à mes bêtes … J’en ai honte pourtant j’en ai besoin …
Je travaille
Je travaille bien
Je rempli ma part du contrat « produire l’alimentation des autres « 
Mais je ne vis pas de ma ferme depuis cette crise …
Comment je peux gérer les yoyos des distributeurs et consommateurs ?
On veut du bio … On n’en veut plus …
On veut du petit producteur … On n’en veut plus …
On veut des petits magasins … On n’en veut plus …
Car clairement ce n’est pas les grosses enseignes de supermarchés qui font vivre de petites fermes comme la mienne … Et pourtant …
Pourtant vous êtes contents de savoir qu’on existe … Que nos bêtes sont respectées … Qu’elles sortent au pré … Qu’on anime le territoire lors de foires et marchés … Bref on a un capital sympathie mais on ne vit pas …
Moi aussi j’ai le droit de vivre de mon travail
Je ne suis pas une mendiante
Je ne passe pas mes journées le cul sur le canapé
Au fond je veux juste vivre décemment de mon métier et arrêter d’avoir peur …
Bref je ne suis pas sereine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire