Frappe de drone israélien à Beyrouth.

Frappe de drone israélien à Beyrouth.
Bien que les médias occidentaux ne fassent pas de la couverture des événements au Liban leur priorité, le pays, déjà empêtré dans une crise politico-économique sans précédent depuis un moment, est lui aussi ciblé par Israël.
Si les frappes de drones se cantonnaient jusqu’à présent surtout à la frontière avec Israël et ont arraché la vie à plusieurs civils, aujourd’hui c’est une autre étape qui est franchie par le gouvernement ultra violent israélien.
En plein cœur de Beyrouth, dans le quartier d’el dahya, sur la rue très fréquentée Hadi Nasrallah, une frappe de drone israélien a fait exploser tout un périmètre, connu certes pour être en partie le QG du Hamas au Liban et un fief du Hezbollah, mais c’est également un quartier qui abrite des milliers de civils.
Pour l’instant, les informations sont les suivantes :
– 6 morts dont Saleh Al Arouri, haut dirigeant du Hamas et deux commandants, ainsi que 3 autres personnes dont l’identité reste inconnue.
– L’explosion a détruit les voitures voisines et mis le feu dans le quartier.
Quoi qu’il en soit, ce jeu dangereux auquel s’adonne Israël qui prétend punir le Hamas partout et faire des démonstrations de force – peu importent les « dommages collatéraux » – pourrait bien déstabiliser encore plus le territoire libanais et mettre le feu au poudres à une situation régionale plus qu’instable.
Le chef du gouvernement libanais a déjà déclaré ceci : « cette explosion (…) constitue une réponse claire à nos efforts visant à éloigner le spectre de la guerre de Gaza du Liban ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire