ATTAQUES CONTRE LES DROITS TRANS ET REPRODUCTIFS : N’ATTENDONS PAS PLUS, SAISONS FRONT !

Avec les Soulèvements de la terre, nous rentrons en action sur des enjeux qui touchent à la question de la ou des « terre(s) », de l' »écologie », du « vivant », de ce qui est souvent appréhendé comme « la nature ».

Ces questions sont régulièrement investies par des courants de pensée réactionnaires et grilles de lecture fascisantes. Dans le contexte actuel d’attaques médiatiques et politiques contre les personnes trans, il nous semble d’autant plus essentiel de nous positionner pour des rapports sociaux et pour un rapport à « la terre » et à « l’écologie » féministe, queer et sans-frontière.
QUELLE EST LA « NATURE » QUI SE DÉFEND ?
Dans le cadre du soutient à la tribune  « Attaques contre les droits trans et reproductifs : n’attendons pas plus, faisons front ! » que nous avons signé aux cotés de plus de 800 associations nous publions un extrait du livre des Soulèvements de la terre, « Premières secousses ».

Extrait :

« Lorsqu’on lutte contre les infrastructures de la dépossession, on rencontre des déterminations très diverses. Certain·es ont le cœur soulevé par les abattages d’arbres, d’autres par le déni démocratique institué. D’autres encore se battent contre la perte de leurs outils de travail ou la destruction d’une maison qu’iels ont mis une vie à bâtir, tandis que certain·s sont prêt·es à parcourir des kilomètres par conviction qu’il faut mettre fin à la voracité industrielle. Tou·tes ont des opinions politiques variées, parfois opposées. »

L’extrait complet : https://lessoulevementsdelaterre.org/en-eu/blog/quelle-est-la-nature-qui-se-defend

Le décryptage de Blast sur la séquence médiatique et la sortie du livre Transphobe : « Transmania ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire