Blast: Critique des médias

Blast - Le souffle de l’info
Le souffle de l’info

Banalisation de l’extrême droite, diabolisation et criminalisation de la gauche, suspicion généralisée des voix de soutien pour la Palestine : Blast décrypte cette tendance inquiétante dans les médias français.

Long format, article et émission, nos derniers contenus pour comprendre les enjeux médiatiques.

A quelques semaines des élections européennes, ce deuxième épisode de 4e pouvoir, l’émission de critique des médias de Blast en partenariat avec Acrimed, se consacre au traitement médiatique des élections et en particulier à la construction des « bons » et des « mauvais » candidats. Ils tracent un périmètre et sélectionnent qui peut entrer à l’intérieur. Ainsi, ils ont le pouvoir de fabriquer et de détruire des candidats. Alors, les médias font-ils l’élection ? Jusqu’à quel point influent-ils sur les scrutins ?

Le licenciement de Jean-François Achilli, figure de l’audiovisuel public, de Radio France suite à son projet d’écriture d’un livre avec Jordan Bardella. Cette collaboration, révélée par le Monde en mars dernier, marque une première dans le service public, traditionnellement hermétique aux idées d’extrême droite et met en lumière une tendance inquiétante dans les médias français. Cette affaire appuie la responsabilité du service public dans la percée spectaculaire de l’extrême droite dans les médias depuis une dizaine d’années. Symptôme d’une tendance lourde ?

Depuis le 7 octobre 2023 en France, les marques de solidarité avec la Palestine et les critiques de la politique d’Israël ont fait l’objet d’accusations, de suspicions et de pressions croissantes. Condamnations pénales pour apologie du terrorismeévénements interdits ou annulés, personnalités mises au ban : ces musèlements de la liberté d’expression sont le résultat à la fois d’une certaine politique du gouvernement français et des pressions exercés par des relais pro-israéliens, très actifs sur le terrain judiciaire. Parmi ceux qui en ont fait les frais, Jean-Paul Delescaut, secrétaire général de la CGT du Nord, condamné en mars dernier à un an de prison avec sursis pour la publication d’un tract…Dans ce long format, récit d’une censure organisée.

Pour continuer à vous informer, Blast à besoin de vous ⤵️

Soutenez Blast, le souffle de l’info.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire