Le cauchemar continue pour les gazaouis,

Cerveaux non disponibles

Le cauchemar continue pour les gazaouis, le nombre de victimes dépasse l’entendement.
Alors que nous sommes happés par une séquence d’instabilité politique, qui détourne notre regard ailleurs, le génocide israélien continue à Gaza.
Les bombardements israéliens continuent de plus belle, visant toujours des civils, des hôpitaux, des lieux d’habitation, faisant des victimes innombrables.
On assiste à des scènes abominables, d’enfants cherchant les débris de leurs parents dans des décombres.
La très sérieuse revue scientifique médicale britannique The Lancet, explique et affirme que le nombre de morts dûs à la guerre menée par Israël contre Gaza pourrait atteindre des sommets effroyables:
« Dans les conflits récents, les décès indirects sont trois à quinze fois plus nombreux que les décès directs.
En appliquant une estimation prudente de quatre décès indirects pour un décès direct aux 37 396 décès signalés, il n’est pas invraisemblable d’estimer que jusqu’à 186 000 décès, voire plus, pourraient être attribués au conflit actuel dans la bande de Gaza.
Si l’on se base sur l’estimation de la population de la bande de Gaza en 2022 (2375259 habitants), cela représenterait 7 à 9 % de la population totale de la bande de Gaza. »
Un rapport datant du 7 février 2024, à l’époque où le nombre de victimes directes était de 28 000, estimait qu’en l’absence de cessez-le-feu, il y aurait entre 58 260 morts (sans épidémie ni escalade) et 85 750 morts (si les deux se produisaient) d’ici le 6 août 2024. »
Peut être une image de texte qui dit ’GAZA JUSQU'À 186 DOO TUÉS ET VICTIMES INDIRECTES SELON THE LANCET’
Toutes les réactions :

128

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire